Appel à candidature/ journée d’études dédiée à Claude Cahun – 20 mars 2019

Appel à contribution pour la journée d’études dédiée à Claude Cahun et à son héritage dans la pensée et la création contemporaines

Claude Cahun, nom d’artiste de Lucy Schwob, est née le 25 octobre 1894 à Nantes et meurt le 8 décembre 1954 à Jersey. Son œuvre est protéiforme : écrivaine, photographe, plasticienne, performeuse, metteuse en scène. Sa vie est étroitement liée à celle d’une autre artiste d’origine nantaise, Suzanne Malherbe (aussi connue sous le nom de Marcel Moore), sa compagne. Liée au mouvement surréaliste, Claude Cahun s’est aussi engagée dans la vie politique de l’entre-deux-guerres et dans la Résistance pendant l’occupation allemande de Jersey. L’œuvre de Claude Cahun, qui s’étale sur une vaste période allant de 1910 à 1954, échappe aux tentatives de classification ou de rapprochement. Ce sont ses autoportraits qui sont le plus connus car elle y soulève un questionnement sur l’identité qui a une très forte résonance aujourd’hui. Elle y interroge notamment les stéréotypes de sexe et les questions de genre. Claude Cahun s’est inventée et réinventée à travers la photographie comme à travers l’écriture, en posant pour l’objectif avec un sens aigu de la performance, habillée en femme, en homme, cheveux longs ou crâne rasé (chose des plus incongrues pour une femme de l’époque). Longtemps méconnue, l’œuvre photographique de Claude Cahun s’est imposée ces dernières années comme l’une des plus originales et des plus fortes de la première moitié du XXe siècle. Elle marque rétrospectivement un jalon capital dans l’histoire du surréalisme tout en faisant écho à l’esthétique contemporaine.

Pour mettre en scène la figure de Claude Cahun, nous proposons quatre axes de cheminement :

– la question de l’autoportrait comme jeu sur le je : qui suis-je ?

– l’esthétique de Claude Cahun et ses rapports avec le surréalisme

– le féminisme subversif de Claude Cahun et le questionnement sur le genre

– dans quelle mesure l’œuvre de Claude Cahun inspire-t-elle la création contemporaine ?

Cette journée d’études s’inscrit dans le programme de recherche « Art & philosophie », dirigé par Véronique Le Ru et Fabrice Bourlez, qui a pour but de mettre en lumière les résonances entre de grandes figures de la pensée et des arts du XXe siècle et la création contemporaine.

Une publication des actes est prévue aux Epure – Editions et presses universitaires de Reims.

Les propositions de communication d’environ 250 mots et accompagnées d’une courte biographie doivent être envoyées pour le 8 décembre 2018 au plus tard à :

Véronique Le Ru (leru[at]club-internet.fr) et à Fabrice Bourlez (fabrice.bourlez[at]@gmail.com).

Les réponses aux propositions seront faites le 20 janvier 2019.

 
 

Coorganisée par l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims

et le département de philosophie de l’Université Reims Champagne-Ardenne

Le 20 mars 2019

Amphi 10, Campus Croix Rouge de  l’Université Reims Champagne-Ardenne