L’ESAD au Cabaret Vert, avec la Pellicule Ensorcelée

Le projet Boréal a été sélectionné pour s'intégrer au nouvel Espace cinéma intitulé « l’Idéal cinéma ».

Rendez-vous incontournable de l’été, comme chaque année, la Pellicule Ensorcelée a fait appel et confiance aux étudiants de l’ESAD pour concevoir l’installation de l’Espace cinéma du Cabaret Vert.

Le projet Boréal proposé par trois étudiants de 2ème année Design Objet a été sélectionné pour s’intégrer au nouvel Espace cinéma intitulé  « l’Idéal cinéma ».

Boréal met en avant une scénographie qui s’articule autour d’un effet de réflexion.
Animés par l’idée d’un espace sobre qui se révèlerait par des jeux plastiques puissants, les étudiants ont orienté leur projet vers un espace singulier dont la qualité plastique lumineuse (relative aux procédés cinématographiques) se substitue à un dessin d’ architecte.
L’espace plongé dans le noir se révèle grâce à des vidéoprojecteurs, ceux-ci frappent des réflecteurs plaqués aux plafonds des salles de visionnage. Le film projeté,  identique a celui regardé par les spectateurs, se diffracte, se déforme. Telles des aurores boréales créant l’illusion d’un mouvement, ces effets lumineux se retrouvent dans la périphérie de la salle, explosifs, et viennent contraster avec l’intimité traditionnelle des salles de projection.

Projet de Wanda Buf, Romain Jaffrezou et Chloé Leroy, conçu dans le cours de Design d’Espace de Patrick Nadeau.

 

Rendez-vous au CABARET VERT
Du 24 au 27 août 2017
A Charleville-Mézières

 En savoir plus