Taxe d’apprentissage

Avis aux entrepreneurs, grandes, moyennes et petites entreprises, quelle que soit votre activité…

Soutenez la formation des étudiant.e.s d’aujourd’hui, créateur.rice.s de demain, en choisissant l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims comme bénéficiaire du solde de votre taxe d’apprentissage.
Une démarche à entreprendre sur la plateforme SOLTÉA, à partir du 27 mai 2024.
https://www.soltea.education.gouv.fr/espace-public/soltea-plateforme-employeurs-solde-taxe-apprentissage


Qu’est-ce que la taxe d’apprentissage ?
La taxe d’apprentissage est une taxe obligatoire versée annuellement auprès des services de l’Urssaf et de la MSA par toutes les entreprises soumises à l’Impôt sur le Revenu et par les sociétés ayant au moins un établissement en France et employant au moins un salarié.
Elle contribue à financer le développement de l’enseignement et des formations technologiques et professionnelles.
Le dispositif a pour particularité de laisser au contributeur la possibilité de choisir l’établissement d’enseignement qui sera bénéficiaire du solde (part secondaire) de la taxe d’apprentissage. Pour ce faire, ce dernier doit « flécher », parmi une liste nationale, l’établissement de son choix sur la plateforme SOLTéa gérée par la Caisse des dépôts et consignation : soltea.education.gouv.fr.
La campagne de collecte a lieu chaque année, à partir du mois de mai (généralement prolongée jusqu’à l’automne).


Pour quels projets ?
Ces soutiens sont essentiels à l’école. Ils permettent de financer de nombreux projets dans les domaines de l’enseignement, des équipements pédagogiques et techniques, et de la recherche…
Concrètement, sur l’année écoulée, 16 000 euros de don liés à cet impôt ont permis de financer de nouveaux outils de travail destinés aux ateliers modelage/céramique, textile et photo/vidéo :  
♦ l’achat d’un four céramique (7 000 €) 
♦ l’achat de machines à coudre (1 500 €)
♦ l’achat d’un équipement audiovisuel, caméras numériques (7 000 €)


ÉSAD / Statut juridique et sources de financement
L’ÉSAD de Reims est un établissement d’enseignement supérieur public, à but non lucratif, au service de la formation de jeunes artistes et designers. Elle porte une mission d’intérêt général à caractère éducatif, scientifique et culturel, concourant à l’émergence de talents et à la mise en valeur d’un patrimoine artistique contemporain. Son statut est celui d’un Établissement Public de Coopération Culturel dont les membres fondateurs (Grand Reims, Ville de Reims, État, Région Grand Est, Université Reims Champagne Ardenne) assurent la gestion et l’assise financière.
Elle fédère des partenaires publics et privés (institutionnels, culturels, scientifiques, économiques) dont l’investissement, quelle qu’en soit la nature (financier, en nature ou compétences), contribue avec force à la vie de l’école à travers sa pédagogie, ses équipements, ses activités (séjours étudiants, activités de Recherche, expositions, conférences, publications, soutien à l’insertion professionnelle…). Essentiels, ces partenariats nourrissent le projet éducatif ambitieux d’une école publique qui offre à ses étudiants l’accès à une formation d’excellence moyennant un engagement financier réduit : 700 €/an en premier cycle, 900 €/an en second cycle.

Un immense merci à nos partenaires et soutiens !

DÉTOURS, exposition dans les jardins du musée-hôtel Le Vergeur, Maison Hugues Krafft

L’École Supérieure d’Art et de Design de Reims est heureuse d’annoncer l’exposition « Détours » qui se tiendra dans les jardins du musée-hôtel Le Vergeur Maison Hugues Krafft, du 14 juin au 8 septembre 2024, en accès libre.

Présentée par l’Atelier de Recherche et Création (ARC) de Manuela Marques et Jean-Michel Hannecart – artistes et enseignants à l’ÉSAD –, en partenariat avec la Société des Amis du Vieux Reims, cette exposition magnifie l’image et la déploie en grand format dans les jardins du musée. 14 étudiants de troisième et quatrième année options Art, Design objet & espace et Design graphique & numérique ont puisé dans les archives photographiques d’Hugues Krafft (1853-1935) matière à expérimentations et réinterprétations contemporaines.

Croisant les pratiques – dessin, gravure, photographie, outil de création numérique –, nos jeunes talents ont investi, redonné vie et réinventé les images de ce formidable passeur d’images et photographe-voyageur qui légua à la Société des Amis du Vieux Reims – qu’il avait fondée en 1909 – son hôtel particulier et ses collections ethnographiques.


Détours… et transversalité
À l’ÉSAD de Reims, l’approche pédagogique conjugue expérimentation, diversité des formats d’enseignement, transdisciplinarité et transversalité entre options – Art, Design objet & espace, Design graphique & numérique et Design & culinaire – qui sont des leviers importants de créativité. Cette dynamique permet aux étudiants de ne pas s’enfermer dans un domaine de spécialisation en leur faisant découvrir des approches complémentaires. L’ambition de cet apprentissage : maîtriser et/ou savoir convoquer plusieurs disciplines à travers un même objet ou sujet d’étude. Pour Détours, plusieurs disciplines du champ d’expérimentation de l’image ont été privilégiées : la photographie – l’image qui passe par le regard – et la peinture, le dessin et la gravure – l’image qui passe par la main.


Déconstruire, détourer, pour créer
Comment la peinture, qui en un siècle et demi a été bouleversé par l’image photographique, prend-t-il part au réel induit par la captation photographique ? Refusant toute hiérarchie entre les deux médiums, la démarche menée par les étudiants au sein de l’ARC a consisté à tisser des liens étroits entre dessin et photographie, pour créer une forme innovante. Partant du fonds photographique d’Hugues Krafft (images de ses nombreux voyages notamment en Asie), il a fallu déconstruire, mettre à jour l’enjeu de ces images qui attestent d’un monde révolu – comprendre ce qui se joue à travers ces archives –, pour ensuite construire par le travail artistique une nouvelle vision contemporaine. C’est en s’appropriant ces archives photographiques que ces étudiants ont pu opérer un déplacement stylistique et graphique significatif qui retranscrive leur regard, à l’aune d’un bagage culturel et de médiums artistiques actuels. Voyager de nouveau sur d’autres chemins, dans une autre temporalité, où la notion de distance géographique et territoriale, et bien évidemment l’utilisation du medium photographique ont totalement évolué. Ce n’est pas un chemin virtuel, mais celui d’une matière graphique, photographique et plastique que cette exposition vous propose d’emprunter, d’hier à aujourd’hui.


Le legs d’Hugues Krafft
L’Hôtel Le Vergeur est construit à partir du 13e siècle, dans un quartier peuplé de riches négociants. L’édifice appartenait au 16esiècle à Nicolas Le Vergeur, bourgeois rémois qui le transforme et lui donne les caractéristiques d’un hôtel particulier aux façades intérieures Renaissance disposées autour d’une cour. Son propriétaire Hugues Krafft (1853-1935) a rapporté de ses voyages à travers le monde un grand nombre d’objets, vêtements et plaques photographiques constituant un bel ensemble ethnographique. À sa mort, ses riches collections de mobilier et d’objets d’art ont constitué le cœur du musée-hôtel Le Vergeur, qui offre aujourd’hui une immersion remarquable dans un intérieur bourgeois du 18e au début du 20e siècle. Les collections appartenant à la Société des Amis du Vieux Reims se sont enrichies chaque année grâce à la générosité de nombreux donateurs, notamment des séries complètes et originales des gravures de L’Apocalypse et de La Grande Passion d’Albrecht Dürer.


Jardin du musée-hôtel Le Vergeur, Maison Hugues Krafft
en libre accès du mardi au dimanche, de 10h à 18h (fermé le lundi)
Vernissage public de l’exposition Détours
Jeudi 13 juin, 18h

Exposition en cours au musée-hôtel Le Vergeur
« Le Japon dans la peau. Langage du corps tatoué »
Du 1er juin au 13 octobre 2024

MUSÉE-HÔTEL LE VERGEUR – MAISON HUGUES KRAFFT
36 place du Forum – 51100 Reims
Tél. standard : 03 26 35 61 95

musees-reims.fr 


L’ÉSAD de Reims adresse de chaleureux remerciements à ses partenaires Ville de Reims et Société des Amis du Vieux Reims sans lesquels ce projet n’aurait pu voir le jour. 

Liste des candidats ADMISSIBLES au CONCOURS D’ENTRÉE 1re année 2024-2025

Liste des candidats admissibles devant se présenter

aux épreuves d’admission qui se dérouleront en présentiel

le lundi 6 mai ou le mardi 7 mai 2024

à l’ÉSAD de Reims, 12 rue Libergier à Reims.

 

Chaque candidat admissible recevra un mail détaillant les modalités de ces épreuves.

  • Si vous ne souhaitez pas passer ces épreuves, ou si vous vous désistez, merci de bien vouloir nous en informer par mail à emeline.tourteaux@reims.fr.
  • Les candidat.e.s résidant dans les départements ou régions d’Outre-Mer ou à l’étranger ne pouvant venir en présentiel, merci de bien vouloir nous en informer par mail à cette même adresse avant le 22 avril.
  • Si vous n’avez reçu aucun mail de notre part le 22 avril, merci de nous contacter à cette même adresse.

 

Listes des candidats admissibles :

 

ABKHOUKH

Jaïna

AGUANO

Nina

AGUERRE

Maylis

ALBANESE

Maureen

ARBERT

Marine

ARBEZ-GINDRE

Midori

ASKENAZI-HEMICI

Youri

ASSOUAD

Chloé

AUBRY

Nattie

AYAD BEN AHMED

Oriane

AYMARD

Fanny

AZEVEDO

Thomas

BACHMANN

Candice

BAK

Léa

BANNIER

Hermione

BARBA LOPEZ

Romane

BARBIER

Salomé

BARES

Justine

BASTARD

Mathilde

BATIFOL-FLASSEUR

Thaddée

BEAUJARD

Swan-Li

BEL HADAOUI

Shaïma

BELAIN BONNEFOND

Angèle

BELLEAU

Laetitia

BEN HAMOUDA

Sarra

BERGUE-FONTORBES

Maëlys

BERNARD

Achille

BERNHEIM

Nina

BERTHOLET

Lila

BERTHOME

Corentin

BIDAULT

Inès

BLANC

Adonis

BLANC

Mathias

BLANCHET

Aziyadé

BLEUSE – GAIGNETTE

Cassy

BOBRO

Harry

BONILLA TORRES

Jean Paul

BONNET

Emma

BONNEVIE

Alix

BOUTHEGOURD

Margaux

BRIAND

Romane

BRIERE

Paul

BROCHETON

Amaury

BRUN

Aimy

BUFFAT

Léa

BURGAUD

Cristale

CALAIS

Margot

CAMUZEAUX

Emma

CANAVY

Salomé

CANIVET FORNIELES

Antoine

CARIOU

Robin

CARRE

Theresa

CATILLON

Romane

CAZAUDEHORE

Jade

CERESER

Cryslene

CEZANNE

Maya

CHABOUD

Amicie

CHAMBON

Philippine

CHAPLART

Zoé

CHARLES

Alana

CHATARD

Angèle

CHEREL

Juliette

CLAUX

Ambre

CLERBOUT

Solenn

COLLOT

Tom

CONSTANS

Lou

CORDERO MARTINEZ

Athim

CROUZET

Axelle

DA COSTA

Julie

DAVID

Charlotte

DE ROSA

Eve

DEBAR-FOULON

Samuel

DECUREY

Emilie

DEL CIOTTO

Chiara

DELAHERCHE

Malo

DELVER

Thaïs

DEPIT

Oméga

D’HALLUIN

Charlotte

DI DIO

Enzo

DJAMA

Rania

DOCOUTO

Salomé

DORAND

Barbara

DOUBLET

Orane

DUFOUR

Lise

DUMAS

Maélis

DUPORTAIL

Noemie

DUPUY

Juliette

DURIS

Abel

ELBAZ

Emma

EO

Uhyeon

FERREIRA DE MATOS

Jeane

FERRIER–GUICHAOUA

Lila

FILLON

Pierre-Louis

FONTAINE

Camille

FORT

Inès

FORTUNE-ALTIUS

Aaliyah

FOSSEPREZ

Clara

FOURNIER

Anselme

FOUTREL

Titouan

FROMENTIN

Alexia

GABAL

Kenzy

GALINIER DUPRAT

Romain

GARNIER-JOLAIN

Ambroise

GASTEBOIS

Camille

GAUTHIER

Evaelle

GAYET

Léna

GELIN

Angèle

GENDERA

Joris

GENIAUX-MÜLLER-LHUILLIER

Bambou

GERGAUD

Edgar

GICQUEL-GILLARD

Sidonie

GILLES

Marcus

GIRONDEAU-STEINMESSE

Charlotte

GOLDBERG

Faustine

GOOSSAERT

Solenn

GRANDIN

Mathilde

GUICHARD

Hugo

GUICHARD

Lucie

GUILLOUËT

Lucile

HALFI

Angelo

JACQUES

Emma

JUBICA

Zara

JUNGES

Lila

JURINE

Margot

KARNIEWICZ

Eva

KARST BOIVENT

Jeanne

KAUP

Faustine

KIM

Jimin

KIM

Siyun

KIM

Youngsoo

KIRKELS

Marthe

KLING

Joris

KOROLYSHYN

Khrystyna

KUCHER

Dmytro

LACHEVRIE

Soline

LÄDERACH

Adèle

LAGROST

Nathan

LAHAYE

Loane

LALOUETTE

Marie

LANTEAUME

Matthieu

LAROUSSARIAS

Luna

LAURANT–CHERE

Lukas

LAURENT

Aurore

LAVERRIERE

Elisa

LAVILLAUROY

Chloé

LE GUILLOU

Intan

LEDUC

Natasha

LEFEBVRE

Charlotte

LEFEBVRE

Guillaume

LEFEBVRE-LANGEARD

Zoé

LEFEVRE

Lola

LEFEVRE

Nathanaël

LEFRANÇOIS

Agathe

LEFRANÇOIS

Axel

LEGER PEREIRA

Alicya

LEJEUNE

Elisa

LEJEUNE

Rose

LENGAGNE

Eléonore

LENGRAI

Lucxiane

LEPART

Raphael

LEROY

Yasmine

LESANNE

Martin

LOPEZ

Raphaële

LOVISCO

Emma

LUSNIA

Léna

MAILLOT

Satine

MANDON

Noé

MANGUIN

Romane

MARAMBAT

Louise

MARCAT

Enola

MARHOEFER

Lilly

MARI

Taissa

MARIN

Jade

MARQUIS

Éloïse

MARTI

Aurélien

MARTINACHE

Romane

MARTY

Celia

MARX-IRLANDESE

Juline

MAURY-LARIBIERE

Coline

MECCA

Lisa

MENNESSON

Noélie

MENOUX

Juliette

MERRIAUX

Zadig

MEZZASALMA

Tristan

MIART

Charlotte

MICHEL

Caroline

MIGNOT

Matteo

MOINE

Gabrielle

MOQUILLON

Milla

MOREAU

Anne

MOULET

Eva

MOULIS

Nina

MOUMNNI

Shaïne

MOUNIER

Marilou

MULLER

Thaïs

NGUYEN

Vu Duy

NOËL

Zacharie

NORGUET

Andréa

NOVAT

Violette

OZIER

Camille

OZMADENCI

Ülgen Su

PAUCHET

Lysa

PAYET-LABONNE

Alice

PERIN

Érine

PERRIN MARIN

Maud

PERRY

Fleur

PETIT-AUCLAIR

Margot

PHALENTE

Elodie

PHAM

Cathy

PIQUEMAL

Constance

PLANTIN

Lou-Anne

POUPLIER

Sarah

RAMANIRAKA

Jade

REBOTIER

Nell

REICH

Noémi

REINAGA

Constanza

RENAULT

Lilya

REPPEL

Anna

REVAUD

Loïc

RICHARD

Simon

RIDORET

Jeanne

RIHAY

Eloïse

ROBLES MEUNIER

Lisa

ROCHIER

Clotilde

ROMANOVA

Ekaterina

ROMERO AGUILA

Paloma

ROMMENS

Chloé

ROSS

Ines

ROSSI

Juliette

ROUSSET

Jonas

ROYER GUILLARD

Myrtille

RULAUD

Maéna

SALZE

Noélie

SAONCELLA

Louise

SELLAMI

Wissem

SHAHPOURIARANI

Sahar

SOLTNER

Adèle

SOLVAR

Chloé

STEFUNKO CASTERS

Alexis

SUTTER

Ismérie

THONNET

Margot

TONNA

Chloé

TONNELIER

Lilian

TRAMATI

Léa

TRIGUEL

Léa

TRUC-CHARASCH

Anne-Alice

TUCKER

Julianne

UBERSFELD

Claudia

UZAN

Tamara

VALENTIN

Antoine

VALLAT

Maël

VALTON

Lucie

VAUDRON

Lorène

VILLET-SOURIE

Anaïs

VOISIN

Emilie

VON BAEHR

Juliette

WACHEZ DRUMEL

Jean

YAJID

YERLANKYZY

Ali

Meruyert

 

Candidat.e.s ADMIS.ES Master Design Objet – 1ère session

CANDIDATS INTERNES ET EXTERNES

Sont ADMIS.ES à s’inscrire en 1ère année de Master Design Objet et Espace à la rentrée 2024-2025 :

(Sous réserve de l’obtention de votre diplôme validant les 180 ECTS)

 

Admis.es

 

Bambrzak Alice

Barriol Iman

Belin Pierre

Boidron Théo

Bonnin Camille

Camargo-Maddin Matthew

Carlot Lucas

Defente Charles

Ducron Pablo

Garreyn Marie

Genty Apolline

Gernigon Emilie

Hainselin Elsa

Hervé Reine

Hollebecq Hélias

Karcenty Arthur

Malard Marion

Mauclère Pierre

Millière Enguerran

Perrat Ségolène

Piquemal Chloé

Poncin Lucas

Slama Elisa

Thevinot Manon

Wcislo Agathe

 

Les personnes mentionnées ci-dessus recevront plus tard un mail leur indiquant les modalités d’inscription à l’ESAD de Reims en vue de la rentrée 2024/2025.

Candidat.e.s ADMIS.ES Master Design Graphique et Multimédia – 1ère session

CANDIDATS INTERNES ET EXTERNES

Sont ADMIS.ES à s’inscrire en 1ère année de Master Design Graphique et Multimédia à la rentrée 2024-2025 :

(sous réserve de l’obtention de votre diplôme validant les 180 ECTS)

 

ALPHAND Lyne

ANTONIN Marie

BOSSIS Flora

BOYER Manon

ECKMANN Violette

FISCHBACH Clémentine

GIABICANI Julien

LAFONT Marie

LARNICOL Marine

LENOIR Camille

PENSIVY Lucie

ROO Louise

ROUSSELOT Jeanne

SATOUF Eve

THACKWAY TUTEIN Zélie

TIZON Hilaire

TRAVAUX Julie

 

Les personnes mentionnées ci-dessus recevront plus tard un mail leur indiquant les modalités d’inscription à l’ESAD de Reims en vue de la rentrée 2024/2025.

 

Candidat.e.s ADMIS.ES Master ART – 1ère session

CANDIDATS EXTERNES

Sont ADMIS.E.S à s’inscrire en 1ère année de Master ART à la rentrée 2024-2025 :

 

(Sous réserve de l’obtention de votre diplôme validant les 180 ECTS)

 

BALAS Hiroko

MARINOVIC INARRA Paola         

KARCENTY Arthur           

 

Les personnes mentionnées ci-dessus recevront plus tard un mail leur indiquant les modalités d’inscription à l’ÉSAD de Reims en vue de la rentrée 2024/2025.

Candidat.e.s ADMIS.ES Master Design & Culinaire – 1ère session

CANDIDATS INTERNES ET EXTERNES

 

Sont ADMIS.ES à s’inscrire en 1ère année de Master DESIGN & CULINAIRE à la rentrée 2024-2025 :

(Sous réserve de l’obtention de votre diplôme validant les 180 ECTS)

 

CHEVALIER Eva

CHRETIEN Jade

LEVREY Emile

MILLIERE Enguerran

PILLARD Florian

 

 

Les personnes mentionnées ci-dessus recevront prochainement un mail leur indiquant les modalités d’inscription à l’ESAD de Reims en vue de la rentrée 2024/2025.

 

Sont sur liste d’attente dans l’ordre de classement :

CHAMBON Jeanne

BEAUDOIN Marie-Julie

 

Les personnes figurant sur liste d’attente seront contactées en fonction des places libérées.

L’ÉSAD S’EXPOSE à La Galerie Parallèle dans le cadre de la manifestation Ateliers d’Artistes

À l’initiative de la Ville de Reims, « Ateliers d’artistes » est le rendez-vous printanier incontournable des passionnés d’arts. Du vendredi 12 (au soir) au dimanche 14 avril, les artistes du territoire ouvrent leurs portes pour faire découvrir leur univers, expliquer leur travail, transmettre leur passion et vivre de leur art.

La Galerie Parallèle, partenaire de l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims, donne carte blanche aux étudiants de l’ÉSAD et met à disposition – gracieusement – ses espaces et savoir-faire ! Une très belle et heureuse opportunité pour ces jeunes talents qui n’ont pas encore d’ateliers où exposer leurs créations et recevoir du public. C’est donc avec une immense joie qu’ils convient les publics de tous âges à découvrir à la Galerie Parallèle leurs récentes productions dans les champs de l’Art, du Design objet & espace, Design graphique & numérique, Design & culinaire. Présents la durée de la manifestation, ils vous accueillent aux côtés des équipes de la galerie et vous réservent des surprises. Un projet porté de bout en bout : de la sélection des œuvres exposées à la scénographie, d’un bar éphémère estampillé design & culinaire à l’organisation d’une vente aux enchères, en passant par celle d’une performance pour laquelle certains sont appelés à se relayer. Un atelier complet d’artistes émergents se révélant dans le portage d’une entreprise culturelle collective très enthousiaste et professionnelle !


UN VERNISSAGE PAS COMME LES AUTRES

Le vernissage a pour originalité de proposer une vente aux enchères, bénévolement orchestrée par la Maison Chativesle.
Dans une ambiance bon enfant sont proposées plus d’une vingtaine de pièces, en exposition à partir de 18h30, soumises aux adjudications à partir de 20h.

Dès 18h30, vendredi, et durant tout le week-end, les étudiants de l’ÉSAD tiennent un atelier sérigraphie. Les publics sont invités à apporter sacs ou t. shirts en textile à sérigraphier…  

Pour le reste, laissez-vous embarquer : plus de 50 œuvres exposées tout le week-end, la médiation des jeunes talents pour vous accueillir…


ILS LEUR ONT FAIT CONFIANCE

L’ÉSAD S’EXPOSE est à l’initiative des étudiants qui ambitionnent de pérenniser année après année ce projet événementiel très formateur, à la rencontre des publics.
Pour cette nouvelle édition, Sirine Djermani, Angéline Odobert, Guillaume Cez, Jacques Seminel, Wonjei Oh, Camille Chasseray,   Aerin Ollivier, Louanne Uhring prennent le relais de leurs « aînés » Agathe Wcislo, Charles Defente et Lucas Poncin, entraînant à leur suite toute leur école, des étudiants de toutes options, de la première à la cinquième année !
Après la Salle Jadart de leur école (mars 2023), le centre commercial Espace d’Erlon (mai 2023, dans le cadre de La Nuit des musées), le local mis à disposition par l’Hôtel de la Paix place d’Erlon (décembre 2023), les étudiants investissent La Galerie Parallèle.

L’ÉSAD adresse de vifs remerciements à Matthias Philippe-Monteil, fondateur de la DP Gallery / Galerie Parallèle, et Alban Gillet, commissaire-priseur, pour leur implication dans le projet de cette édition.   

La Galerie Parallèle
4 passage Talleyrand – Reims
Vendredi 12 avril, dès 18h30
Samedi 13 avril, 10h-19h
Dimanche 14 avril, 10h-17h           
En accès libre

Programme Ateliers d’Artistes à télécharger 

Journée d’étude EKES « Vivacités écologiques » à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles

Ce rendez-vous, réservé aux étudiant.e.s de l’Atelier de Recherche et Création EKES, sera suivi d’un autre rendez-vous public le 22 novembre, à Reims.

Pour sa quatrième saison, le programme de recherches EKES (EarthKeeping EarthShaking) choisit de poursuivre la thématique des « Vivacités écologiques » initiée en 2023. 

À l’occasion des deux journées d’étude programmées au printemps et à l’automne 2024, nous nous intéresserons plus précisément au concept de féralité. Équivalent du terme anglo saxon feral, il désigne un retour à l’état sauvage, une sorte de « dédomestication » des animaux ou des plantes cultivées.

Cette notion se transforme en concept novateur dans le champ des sciences humaines et sociales lorsqu’en 2021, Stanford University Press publie la plateforme numérique Feral Atlas : The More-Than-Human Anthropocene* sous la direction d’Anna Lowenhaupt Tsing, anthropologue de l’environnement, notamment. Dans ce contexte, feral énonce la capacité, l’agentivité de certaines entités à proliférer au coeur d’infrastructures qui leur sont hostiles, soit de par les relations économiques, sociales ou humaines, soit de par le type d’activités (industrielles, déforestation, etc.) qui s’y déploient.

Ce concept semble trouver aujourd’hui un écho sensible dans nombre de pratiques et réflexions qui considèrent les entités proliférantes de nos milieux de vies avec un art de l’attention soutenue (arts of noticing**). Souvent inscrites dans des milieux anthropisés, elles observent, remarquent, relèvent, et donnent à voir les indices d’une écologie de relations interspécifiques qui sont désormais les nôtres, humaines comme non-humaines. 

Les espèces végétales en témoignent abondamment. Leurs potentiels de régénérescence – leurs capacités à éclore et à subsister, comme celui d’assurer leur renouvellement malgré leur précarisation – énoncent pleinement leurs conditions férales, leurs vivacités écologiques. On s’intéressera ainsi aux formes d’expressions par l’art contemporain qui enquêtent sur ces terrains, traitent de ces entités férales en les considérant avec attention, en les remarquant. À celles et ceux qui en inventorient et en figurent les qualités comme les particularités.

* Tsing, Anna Lowenhaupt, et al., éditeurs. Feral Atlas. The More-than-Human Anthropocene. Stanford University Press, 2020. Open WorldCat, http://feralatlas.org.

** Tsing, Anna Lowenhaupt. Le Champignon de la fin du monde. Sur la possibilité de vivre dans les ruines du capitalisme, trad. Philippe 


À propos d’EKES 

EKES (EarthKeeping EarthShaking) est un programme de recherche corollaire au Master Art de l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims inauguré en 2020-2021. Il est dirigé par Rozenn Canevet, professeure en théories et histoire de l’art. 

Les recherches au sein d’EKES s’établissent dans une approche interdisciplinaire entre théories et pratiques de l’art, sciences humaines et sociales (dont sciences politiques et environnementales), capable de nourrir et d’éclairer les enjeux sociétaux et environnementaux actuels, gravitant autour du champ de l’art contemporain. 

Le format hybride de ce programme, entre pratique et théorie, permet à une recherche académique et à une recherche-création la possibilité d’apports mutuels. Ainsi, dans une collaboration entre chercheur·euses des sciences humaines et sociales, artistes, curateur·rices, enseignant·es et étudiant·es des écoles d’art, le programme EKES vise à élaborer des temps de partage et de dialogue communs, pour explorer et participer à un champ de recherche structuré en trois volets : « Écoféminismes et art contemporain » (2021) ; « Sonder la terre » (2022) ; « Vivacités écologiques » (2023-2024).

Ces deux journées d’étude se dérouleront le 29 mars 2024 à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille (ENSPV-M) puis le 22 novembre 2024 à l’ÉSAD de Reims. 

Programme à télécharger

Intervenant.e.s : 
Rozenn Canevet, introduction
François Génot, « Parmi les vivants / Un art féral »
Meredith Root-Bernstein, « La féralité : vers une resocialisation inter-espèces ? » 
Elvia Teotski, « Échappées férales » 

Vernissage exposition INTERLUDE aujourd’hui Jeudi 28 mars 18h30 à THE LEFT PLACE

 
Le Centre d’Art The Left Place The Right Space accueille l’exposition ACROSS A BORDER de l’Atelier de Recherche et de Création INTERLUDE de l’ESAD de Reims,
du 29 mars au 3 avril 2024
Vernissage jeudi 28 mars, à partir de 18h30

 

« ACROSS A BORDER » est un positionnement, un pas de côté quant à la réalité vue et entendue. Là où les ondes sonores vibrent à contre-sens, de l’autre côté du miroir. Comme si nous nous insérions toutes et tous entre les sillons d’un vinyle rayé, y gravant un fantôme. On pourrait nous saisir entre les fréquences d’une radio, dissimulés tels de petites créatures chuchotant et qui s’approcheraient de leurs murs.

 

Cette exposition est l’aboutissement du travail des étudiant.e.s ayant participé à l’Atelier de Recherches et Créations INTERLUDE de l’ÉSAD de Reims autour du son, suivi par Cécile Le Talec et Sonopopée, Vivien Trelcat et Thomas Dupouy, en collaboration avec la classe de composition du Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims dirigée par André Serre-Milan.

 

À découvrir : des pièces et installations sonores réparties dans les espaces de @theleftplacetherightspace
Et lors du vernissage le jeudi 28 mars à 18h30 (en accès libre) : un ensemble de concerts et de performances !

 

99 rue de Fismes à Reims

Exposition CÉRAMIX 2024 au musée Saint-Remi jusqu’au 28 avril

Du samedi 30 mars au dimanche 28 avril 2024, l’exposition du concours Céramix, 6e édition, se tient au musée Saint-Remi. Quinze projets de céramique réalisés par les étudiant.e.s de l’École Supérieure d’Art et de Design de Reims (ÉSAD) sont présentés avec pour thématique commune ou défi lancé cette année : « Dessiner et réaliser le vide ». Trois de ces projets se verront distingués par le jury du Prix Céramix lors du vernissage de cette exposition vendredi 29 mars, à 18h, au musée Saint-Remi, auquel l’ÉSAD de Reims, avec ses partenaires, est heureuse de convier les publics de tous âges.


À propos du concours
 
Crée en 2017, le concours Céramix est ouvert aux étudiant.e.s de 3e année option Design objet & espace de l’ÉSAD. Dans cette démarche, ils.elles sont accompagné.e.s par leurs enseignant.e.s.
La participation est individuelle. 
Élaborés sur plusieurs mois, les projets des candidat.e.s font l’objet d’une présélection. À l’issue, une quinzaine de projets est retenue en vue d’être exposée au public. 
Le jury chargé de distinguer les 3 lauréat.e.s le jour du vernissage est composé de personnalités du monde des arts et de l’entreprise parmi lesquel.le.s les représentant.e.s du club d’entreprises mécènes PRISME.


À propos de PRISME

Association rémoise créée en 1989, aujourd’hui présidée par Didier Janot, PRISME regroupe une trentaine d’entreprises qui soutient l’art contemporain et la réalisation d’oeuvres d’art public sur le territoire de Reims et du Grand Reims. 

Grâce à la générosité de PRISME, les trois lauréat.e.s du concours Céramix recevront chacun.e une dotation en soutien à leurs activités et jeune carrière. 

1er prix d’une valeur de 1500 €
2e prix d’une valeur de 1000 €
3e prix d’une valeur de 500 €


Composition du jury 2024

Didier Janot, président de PRISME
Xavier Lamé, membre de PRISME
Joachim Jirou-Najou, designer 
Céline Savoye, directrice de l’ÉSAD de Reims 
Véronique Pintelon, responsable des études à l’ÉSAD de Reims


Candidat.e.s concourant au Prix Céramix #6 

Alice Bambrzak  – 2 ème prix
Iman Barriol
Pierre Belin
Louis Cartal
Charles Defente
Jade Gautier 
Apolline Genty
Reine Hervé
Arthur Karcenty – 3ème prix ex aequo
Marion Malard
Pierre Mauclère
Enguerran Millière – 3ème prix ex aequo
Elisa Slama
Manon Thévignot – 1er PRIX
Agathe Wcislo

Enseignants encadrants

Nicolas Aïello, artiste
Jean-Paul Augry, designer
Renaud Thiry, designer
Avec l’accompagnement de Baptiste Sevin, designer-plasticien

Mobilier – sapin & granit / projet de la chaire IDIS

"Mobilier - sapin & granit", projet de recherche en design porté par la Chaire IDIS : une nouvelle étape franchie avec la sortie du catalogue...

Le catalogue Mobilier – sapin & granit marque l’aboutissement de trois années de recherche en design avec le Parc Naturel Régional (PNR) des Ballons des Vosges.
Un projet de la chaire IDIS-Industrie, Design et Innovation Sociale de l’ÉSAD de Reims, mené avec les étudiant.e.s du master Design objet & espace et les entreprises du Parc.

Télécharger le catalogue


Le propos :

La chaire IDIS, laboratoire de recherche en design de l’ÉSAD de Reims, collabore avec le PNR des Ballons des Vosges, qui soutient fortement sa filière bois. Cette dernière tient une place importante sur le territoire, dont deux tiers sont couverts de forêts. La filière relève des enjeux économiques, environnementaux et sociétaux, et a la particularité d’avoir des emplois non délocalisables. Mais elle doit par ailleurs constamment se réinventer en faisant face notamment à une crise sanitaire liée aux dérèglements climatiques.

Depuis quelques années, les Parcs naturels régionaux ont créé la marque Valeurs Parc naturel régional, qui valorise les ressources naturelles et culturelles propres à chaque territoire. Elle est attribuée à des entreprises qui partagent avec le Parc l’attachement au territoire, la préservation de l’environnement et se préoccupent du bien-être de leurs salariés, des habitants et des visiteurs.

C’est dans ce contexte que s’inscrit le projet de recherche avec la filière bois et les bénéficiaires de la marque Valeurs Parc naturel régional. La chaire IDIS, les étudiants et les étudiantes du master Design objet & espace ont été à la rencontre des acteurs du métier, sylviculteurs, transformateurs, médiateurs, formateurs et chercheurs afin de découvrir leurs atouts et de définir ensemble de nouvelles voies de production. Les propositions questionnent ici les usages en forêt, les économies de production et la revalorisation des ressources locales : le sapin et le granit. 

Partenaires : 

PNR des Ballons des Vosges, Munster
FIBOIS Grand Est, Heillecourt
ONF, Epinal
Scierie Jean Mathieu, Xonrupt-Longemer
Menuiserie Vaxelaire, La Bresse
Gerard Menuiserie & Agencement, La Bresse
Graniterie Petitjean, La Bresse
Lycée Professionnel Camille Claudel, Remiremont
Camping Verte Vallée, Xonrupt-Longemer

La démarche se poursuit à travers le projet Continuum numérique. 
+ d’infos sur le site de la chaire IDIS 

 

SPECTATEURS D’EMBROUILLES, exposition à La Comédie de Reims

CARTE BLANCHE AUX étudiant.e.s de l’ÉSAD À PARTIR DU TEXTE D’𝙊𝙣𝙘𝙡𝙚 𝙑𝙖𝙣𝙞𝙖

À partir du texte d’Anton Tchekhov, les étudiant.e.s de 2e année Design objet & espace proposent leur interprétation des enjeux de la pièce : motifs de l’écologie et du rapport au temps, rêves de nouveaux liens sociaux… L’occasion pour elles et eux d’investir le hall de la Comédie de leurs propositions visuelles, pour inventer de nouveaux récits.

Du 11 au 29 mars – en accès libre
À La Comédie, Centre dramatique national de Reims
3 chaussée Bocquaine – Reims 

 
Entrée libre

 

Concours d’entrée en 1ère année 2024-2025

AVANT le 3 avril 2024

CONCOURS D’ENTRÉE en 1ère année 2024/2025 à l’ÉSAD Reims

L’accès en 1ère année à l’ÉSAD de Reims se fait par la voie d’un CONCOURS ouvert à tous les candidat.e.s français.e.s ou étrang.er.ère.s répondant aux critères ci-dessous :

– être âgé.e de moins de 23 ans au 1er juillet 2024

– être titulaire d’un baccalauréat toutes filières et toutes options, ou d’un diplôme équivalent français ou étranger, ou être élève de terminale (admission sous réserve de l’obtention du baccalauréat).

TCF niveau B2 minimum pour les candidats non francophones

 

INSCRIPTION AU CONCOURS

Il existe deux voies d’inscription au concours d’entrée suivant votre situation :


VIA PARCOURSUP

  • Via Parcoursup pour les bacheli.er.ère.s (ou diplôme équivalent), les élèves de terminale et les élèves de classe préparatoire aux écoles d’Art :

Inscription et formulation des vœux obligatoire via PARCOURSUP

https://www.parcoursup.fr/

 

Attention, ne pas tenir compte de cette adresse « https://ganesh.esaddereims.fr » indiquée dans la rubrique « Consulter les modalités de candidature » sur la plateforme Parcoursup.

Veuillez procéder comme suit :

Paiement des frais d’inscription (55€)  uniquement en ligne sur la plateforme Parcoursup.

Dépôt des pièces demandées (vidéo + questions) uniquement sur le lien ci-dessous :

https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=22&cs=1|1

 

Jusqu’au 14 mars 2024

Les mots clés « DNA Reims » permettent de trouver notre formation sur la plateforme Parcoursup.


HORS-PARCOURSUP

  • Pour les candidat.e.s étrang.er.ère.s ou déjà inscrit.e.s dans l’enseignement supérieur (BTS, DNMade, DNSAP, Licence,…) et les non-bacheli.er.ère.s (dérogation (âge, bac …) possible selon conditions, contacter l’ÉSAD contact@esad-reims.fr).

Inscription en ligne via ce lien

https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=1&cs=1|1

Jusqu’au 03 avril 2024.


Frais de concours :

Les frais d’inscription au concours s’élèvent à 55€ (pas d’exonération possible, non remboursable), paiement en ligne ou par virement avant le 03 avril 2024 (23h59) afin de valider votre inscription au concours.

 

 

 

Le concours d’entrée se déroule en deux étapes : épreuves d’admissibilité et épreuves d’admission

I – ADMISSIBILITÉ

 

L’épreuve d’admissibilité comprend une vidéo de présentation et une série de 4 questions.

1 – VIDÉO

Présentez-vous de la façon dont vous souhaitez (style et ton libres) dans une vidéo de 2 minutes maximum.

Montrez-nous votre univers : Soyez créatif ! Amusez-vous ! Surprenez-nous !

La vidéo doit être déposée sur une plateforme de vidéo en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion,…)  Ici le tuto pour mettre en ligne votre vidéo de présentation

et vous devez nous transmettre le lien ACTIF de cette vidéo inscrit dans un fichier PDF.

2 – QUESTIONS

Répondez à ces quatre questions (20 lignes maximum par question, format PDF, 5 Mo max) :

  • Qu’espérez-vous trouver à l’école ?
  • Quel sujet de société vous intéresse et pourquoi ?
  • Décrivez-nous au choix une œuvre d’art, une architecture, un événement culturel ou un objet du quotidien qui a inspiré votre pratique.
  • Où pourriez-vous être dans cinq ans ?

Ces deux fichiers PDF (lien de la vidéo et les questions) doivent être nommés par votre Nom, Prénom, N° Parcoursup et doivent être déposés avant le 03 avril 2024 (23h59) sur le lien suivant : 

https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=22&cs=1|1

Les fichiers ne respectant pas les formats autorisés seront automatiquement refusés.

 

19 avril 2024 : Mise en ligne sur le site de l’ÉSAD de Reims de la liste des candidat.e.s admissibles qui devront se présenter aux épreuves d’admission.

(SI sur notre SITE, votre nom apparait le 19 avril, cela veut dire que vous êtes convoqué.e.s aux épreuves d’admission)

 

 

II – ADMISSION

Épreuves d’admission en présentiel à l’ÉSAD de Reims – le 06 ou 07 mai 2024 :

1 – ÉPREUVES ÉCRITES (matin) :

  • Anglais (30 min) : QCM (épreuve non éliminatoire)
  • Culture générale (30 min) : QCM (épreuve non éliminatoire)
  • Expression plastique (2h) : Sujet donné le jour de l’épreuve. Cette épreuve sera présentée au jury lors de l’entretien d’admission.

2 – ENTRETIEN de 20 minutes avec un jury (après-midi) :

  • Présentation de l’épreuve Expression plastique réalisée le matin
  • Présentation des projets personnels plastiques originaux (apportez le plus de projets possibles en variant les supports et les médiums).

 

Conseils aux candidat.e.s pour le concours :

Bien respecter les consignes de dépôt de dossier, en respectant le format et le poids demandés des fichiers et en les nommant correctement (nom, prénom, n° Parcoursup).

Bien se renseigner sur l’école et ses enseignements en consultant le site de l’école ainsi que les réseaux sociaux de l’école (Instagram, Facebook, Twitter).

Vous pouvez aussi visionner la vidéo des Portes Ouvertes  ICI

Pour l’épreuve d’entretien (si admissible), venez avec un maximum de projets originaux en variant les médiums, les supports afin de montrer une diversité de projets.

Préparez-vous à présenter oralement le processus de réalisation de ces productions et argumenter sur les choix faits.

Renseignez-vous sur les écoles d’arts, sur l’actualité artistique, sur les pratiques du design.

Le jury sera sensible à vos références en histoire de l’art et à votre pratique de médiums culturels (cinéma, livres, expos, séries, magazines, sites, …)

 

Si vous habitez en Outre-mer ou à l’étranger, merci de contacter l’ÉSAD de Reims avant le 03 avril 2023 (emeline.tourteaux@reims.fr).

Infos : L’acquittement des droits d’inscription pour une année est de 700€ (pas d’exonération pour les boursiers).

Lien pour déposer votre vidéo et vos réponses aux questions

 

 

Soyez curieu.se.x et visionnez les vidéos de nos Journées Portes Ouvertes 2023 et 2024

👉 à retrouver ici :  JPO 2023

👉 à retrouver ici : JPO 2024

🎥 ©Jean Wanschoor – ÉSAD de Reims

 

Récapitulatif des modalités d’inscription au concours (1ère année)

 

 

Admissions Licence 2 et Master 1 par équivalence

Les inscriptions ont cours pour l'admission en 2ème (L2) et 4ème année (M1) par équivalence.

Admission en 2ème année et 4ème année par équivalence


 

Les entrées en cours de cursus sont possibles en :

  • 2e année Art/ Design graphique & numérique / Design objet & espace
  • 4e année Art/ Design graphique & multimédia / Design objet / Design & culinaire

Pas d’admission possible en année diplômante (3e et 5année). 


Conditions d’admission au préalable :

  • Être âgé.e de moins de 25 ans au 1er juillet de l’année en cours
  • Pour une entrée en 2année : avoir validé un minimum de 60 ECTS dans le cadre d’une formation supérieure artistique
  • Pour une entrée en 4e année : avoir validé un minimum de 180 ECTS dans le cadre d’une formation supérieure artistique
  • Pour les étudiants non francophones : TCF niveau B2 minimum requis

 

Les entrées en 2e ou 4e année se déroulent en deux étapes : Admissibilité et Admission

Admissibilité : Pré-sélection à partir du portfolio, CV et lettre de motivation

Admission : Entretien de 30 minutes en présentiel devant un jury d’enseignants de l’école. Présentation des projets personnels plastiques originaux (apportez le plus de projets possibles en variant les supports et les médiums).

 

Calendrier des recrutements pour l’année 2024-2025 :

 

Pour une entrée en 2e année (toutes options)

Jusqu’au 30 avril 2024 : Inscription en ligne, dépôt des pièces demandées et paiement des frais d’inscription (55€).

Le 24 mai 2024 : Mise en ligne sur le site de l’ÉSAD des candidats admissibles qui devront se présenter aux épreuves d’admission.

Entre le 3 juin et le 12 juin 2024 : Épreuve d’admission en présentiel (entretien de 30 minutes devant un jury d’enseignants de l’école).

Le 17 juin 2024 : Mise en ligne des candidats admis.

Modalités :

Jusqu’au 30 avril 2024 :

  1. Inscription en ligne via le lien correspondant à l’année pour laquelle vous candidater :

2e ART : https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=2&cs=1|3

2e DESIGN GRAPHIQUE :  https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=3&cs=1|5

2e DESIGN OBJET : https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=4&cs=1|27

 

  1. Dépôt des pièces suivantes au format PDF (50 Mo max),

en les nommant de la façon suivante, NOM Prénom – 2e (Art/DG/DO) – Nature du document

(ex : DUPONT Caroline – 2e DO – CV)

 

Portfolio

CV

Lettre de motivation

Copie des 3 derniers bulletins des études supérieures en cours

Copie du dernier diplôme obtenu

Copie du TCF B2 pour les étudiants non francophones

 

  1. Paiement en ligne des frais d’inscription : 55€ via Paybox ou par Virement (pas d’exonération possible, non remboursable que vous déposiez ou non vos documents, que vous soyez admis ou non-admis).

Les dossiers incomplets ne seront pas validés.

 

Pour une entrée en 4e année (toutes options) – 2ème session :

 

2e session :

Du 1 avril au 30 juin 2024 : Inscription en ligne, dépôt des pièces demandé et paiement des frais d’inscription (55€).

Entre le 1 et le 5 juillet 2024 : Épreuve d’admission en présentiel (entretien de 30 minutes devant un jury d’enseignants de l’école).

Le 8 juillet 2024 : Mise en ligne des candidats admis.

 

Modalités :

Pour la 2e session, du 1 avril au 30 juin 2024 :

 

  1. Inscription en ligne via le lien correspondant à l’année pour laquelle vous candidater :

4e ART : https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=5&cs=1|11

4e DESIGN OBJET : https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=8&cs=1|23

4e DESIGN & CULINAIRE : https://ganesh.esaddereims.fr/selection?sp=6&cs=1|31

 

  1. Dépôt des pièces suivantes au format PDF (50 Mo max),

en les nommant de la façon suivante, NOM Prénom – 4e (Art/DG/DO/D&C) – Nature du document

(ex : DURANT Gaston – 4e DO – CV)

 

Portfolio

CV

Lettre de motivation

Copie des 3 derniers bulletins des études supérieures en cours

Copie du dernier diplôme obtenu

Copie du TCF B2 pour les étudiants non francophones

 

  1. Paiement en ligne des frais d’inscription : 55€ via Paybox ou par Virement (pas d’exonération possible, non remboursable que vous déposiez ou non vos documents, que vous soyez admis ou non-admis).

Les dossiers incomplets ne seront pas validés

 

Cliquez ici pour ouvrir la fiche récapitulative (entrée par équivalence en L2 ou M1 année 24-25)

 

Toutes infos relatives à l’admission en 2e ou 4e année par équivalence

 

En attendant notre vidéo de la Journée Portes Ouvertes 2024, regardez celle de 2023
JPO du samedi 21 janvier 2023
Une journée portes ouvertes comme on les aime !
👉 à retrouver ici : https://youtu.be/8WsGLrT8mQU
🎥 ©Jean Wanschoor – ÉSAD de Reims

La Journée Portes Ouvertes

De l’art et du design à tous les étages ! Soyez curieu.se.x et visionnez les vidéos de nos Journées Portes Ouvertes 2023 et 2024

Visitez l’école en accès libre, ses salles de cours et ses ateliers de production. Découvrez les travaux des étudiants de la première année aux années master. Rencontrez et échangez avec les enseignants, les étudiants, les équipes administrative et technique de l’école. 

Soyez curieu.se.x et visionnez les vidéos de nos Journées Portes Ouvertes 2023 et 2024

Des journées Portes Ouvertes comme on les aime !
👉 à retrouver ici :  JPO 2023

👉 à retrouver ici : JPO 2024

🎥 ©Jean Wanschoor – ÉSAD de Reims

Toutes les disciplines enseignées à l’école vous sont présentées: l’Art, le Design objet & espace, le Design graphique & numérique, et le Design & culinaire. 

Focus sur la future ÉSAD

Cette année, vous seront dévoilés les contours de la nouvelle école, pensée par l’architecte Jean-Pierre Lott, dévoilant les nouveaux cadres de travail et de vie de la future ÉSAD de Reims à l’horizon 2026 dans le quartier en devenir du Port Colbert !


Nouveauté de la rentrée 2023/2024 : la formation en alternance en master sera également développée.


Les supports de communication
Mention spéciale

Un grand merci est adressé à Roxanne Anèse, Marjorie Catez, Anne de Mauregard, Mado Lecroart, étudiantes en master Design graphique & numérique, et à leurs enseignants Brice Domingues et Sarah Vadé, designers graphiques, qui ont réalisé l’ensemble des supports de médiation. 

Soyez curieu.se.x et visionnez les vidéos de nos Journées Portes Ouvertes 2023 et 2024

Des journées Portes Ouvertes comme on les aime !
👉 à retrouver ici :  JPO 2023

👉 à retrouver ici : JPO 2024

🎥 ©Jean Wanschoor – ÉSAD de Reims

 

Lettre de Céline Savoye à l’attention des écoles

L’ÉSAD S’EXPOSE

L’École Supérieure d’Art et de Design de Reims avec ses étudiant.e.s sont heureux de vous annoncer la troisième édition de L'ÉSAD S'EXPOSE, du vendredi 8 au dimanche 10 décembre 2023.

En plein coeur de Reims, au 21 place d’Erlon, s’installe durant trois jours comme une nouvelle galerie d’art et de design… Portée par Charles Defente, Lucas Poncin et Agathe Wcislo, cette initiative mobilise les étudiant.e.s de toutes années et toutes options de l’ÉSAD. En mai dernier à L’Espace d’Erlon, ce rendez-vous périodique investit aujourd’hui une nouvelle cellule commerciale très centrale, insolite, de quelque 300 m2 sur deux niveaux, gracieusement mise à disposition par l’Hôtel de la Paix. Du choix des oeuvres exposées à la scénographie de la galerie en passant par la création des supports de médiation, les jeunes talents sont à pied d’oeuvre pour faire de cet événement un succès et surtout l’occasion d’une vraie rencontre avec les publics !


VERNISSAGE Vendredi 8 décembre : 18h-22h
Samedi 9 décembre : 9h-18h
Dimanche 10 décembre : 9h-15h
En accès libre

 

Affiches et flyers à télécharger
(conçus par les étudiant.e.s à l’initiative du projet)

Journée d’étude publique « Vivacités écologiques »

Ouvert à tou.te.s

L’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims est heureuse de convier les publics à une demi-journée d’étude sur la thématique des « Vivacités écologiques » au regard de l’art contemporain, mardi 21 novembre, de 10h à 12h30, au théâtre du Manège de Reims. 

Ce cycle de conférences s’inscrit dans la continuité des journées d’étude « Écoféminisme(s) et art contemporain » (2021) et « Sonder la terre » (2022). 
En présence des intervenantes Teresa Castro, maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’université Sorbonne Nouvelle, Géraldine Longueville, artiste, et Kathryn Weir, commissaire d’exposition et historienne de l’art. 

Modération : Rozenn Canevet, directrice du programme de recherche en art et sciences sociale EKES (EarthKeeping EarthShaking) du Master Art de l’ÉSAD. 

Programme des journées d’étude – mars et novembre 2023

Workshop Brain Roads

Dans la continuité du projet de recherche Brain roads initié en 2019, les étudiant.e.s du master Design graphique & numérique de l'ÉSAD participent à un workshop, à Berlin, du 31 octobre au 4 novembre 2023, autour du concept de neuroplasticité...

Dans le cadre de la Science Week Berlin 2023, le projet de recherche Brain Roads (1) réunit en workshop à Berlin les étudiant.e.s du master Design graphique & numérique de l’ÉSAD de Reims avec un groupe d’étudiant.e.s en Art et en Design de la Weissensee Kunsthochschule Berlin, accompagné.e.s par les enseignant.e.s et chercheur.e.s Patricia Ribault et Olaf Avenati (2). Ils sont accueillis par le Cluster d’Excellence Matters of Activity de l’Université Humboldt de Berlin et par le service de neurochirurgie de l’Hôpital Universitaire Charité de Berlin durant trois journées de travaux interdisciplinaires dédiés au concept de neuroplasticité et aux formes visuelles qu’il peut prendre.

Un premier groupe d’étudiant.e.s designers et artistes franco-allemand présentera lors d’une journée publique de colloque, le 2 novembre, les résultats de sa recherche plastique menée en écho aux travaux du professeur Hugues Duffau (3), après avoir assisté à deux chirurgies éveillées à Montpellier en février 2023.
Un second groupe d’étudiant.e.s franco-allemand sera chargé de saisir en direct par le dessin les concepts et prises de parole des chercheurs et chirurgiens durant trois jours. Le groupe assistera également à une neurochirurgie à l’Hôpital Universitaire Charité de Berlin.
De retour dans leur école respective, les participant.e.s engageront un travail d’élaboration graphique et plastique pour développer des systèmes de représentation et des interprétations plastiques autour du concept de neuroplasticité.
Rendez-vous en mars 2024 pour découvrir les résultats de ce travail qui s’engage.

Le projet Brain Roads a reçu en 2023 le soutien de l’Ambassade de France à Berlin et du Cluster Matters of Activity – HU Berlin.

PROGRAMME DU COLLOQUE 02/11/23


1 — Brain Roads est un projet de recherche initié en 2019 par Olaf Avenati, enseignant à l’ÉSAD de Reims, Patricia Ribault et Thomas Picht, Principal Investigators du Cluster d’excellence Matters of Activity de l’Université Humboldt de Berlin. Le projet explore les formes graphiques du modèle du cerveau humain, en collaboration avec un groupe interdisciplinaire de recherche qui réunit le Cluster d’Excellence Matters of Activity, l’Université Humboldt de Berlin, le service de neurochirurgie de l’Hôpital Universitaire Charité de Berlin, le service de neurochirurgie de l’Hôpital Gui de Chauliac de Montpellier, l’atelier de Design d’information du master de Design graphique & numérique de l’ÉSAD de Reims, l’enseignement en Performative Design Research de Weissensee Kunsthochschule Berlin, la majeure JIN (Jeu video et interactions numériques) de Télécom SudParis – Institut polytechnique de Paris.
Plus d’informations : https://entreformesetsignes.fr/la-recherche/programme-datavisualisation/brain-roads / https://entreformesetsignes.fr/la-recherche/programme-datavisualisation/brain-roads-voxel-model


2 — Patricia Ribault est professeure en Performative Design Research à la Weissensee Kunsthochschule Berlin et Principal Investigator du Cluster d’Excellence Matters of Activity – HU Berlin.
Olaf Avenati est designer graphique et numérique, professeur d’enseignement artistique à l’ÉSAD de Reims (master Design graphique & numérique) et chercheur associé du Cluster Matters of Activity – HU Berlin.


3 — Le Professeur Hugues Duffau est médecin, neuro-chirurgien et chef de service de neurochirurgie de l’Hôpital Gui de Chauliac à Montpellier. Il conduit une recherche sur la neuroplasticité et les fonctionnements du cerveau, en appui sur la pratique clinique de la neuro-chirurgie avec patient.e.s éveillé.e.s. Il est l’auteur du livre L’erreur de Broca, Michel Lafon, 2016.

Exposition des Masters Art 2023 / Vernissage et remise du Prix PRISME

L’École Supérieure d'Art et de Design de Reims (ÉSAD) présente l’exposition des diplomé.e.s du master Art 2023 à La Fileuse, friche artistique de la Ville de Reims, du jeudi 16 novembre au samedi 2 décembre 2023.

ce qui touche est bon à être caressé 
Exposition des diplômé.e.s du master Art Prix 2023
10e édition du Prix PRISME
 
Commissariat : Vanessa Morisset 

Six artistes qui sont également des ami.e.s emménagent aujourd’hui en coloc dans une nouvelle maison pour une durée de trois semaines. 

Cartons déballés, bagages vidés, meubles déjà montés, il est temps pour elleux de s’occuper des deux espaces qui les accueillent, le Labo et la Forge de La Fileuse, à l’aide de leurs outils préférés : peinture, sculpture, vidéo, photographie, musique, performance… Par petites touches, ajouts, retraits, déplacements, substitutions, ça arrange les murs, illumine les plafonds, investit les sols, reconsidère les escaliers, portant attention aux moindres détails. Une ambiance commence à se faire sentir, faite de sensibilité, d’une dose de folie, avec parfois la tentation de se vouer aux divinités de la technologie ou au contraire de métamorphoser des déchets en trésors, avec en tout cas une douceur qui fait face à la violence du monde. Car tout ce qui touche est bon à être caressé et tout ce qui affecte, l’art peut s’en faire l’interprète. Les six artistes vous convient à les rejoindre dans les lieux qu’iels se sont mis à habiter, pour vous parler des personnes et des personnages qui les habitent aussi, avec qui iels cohabitent, et puis des gestes qu’iels produisent et reproduisent, des amitiés nées et celles qui perdurent, des souhaits pour la suite, pour les futures cohabitations, sous la forme d’une exposition à quelques douze mains.

ce qui touche est bon à être caressé est une exposition collective de Camille Dumay, Valérian Gago Beaufour, Marguerite Hollemaert, Rose Le Goff, Mélissa Michalet et Agathe Rousseau, diplomé.e.s du Master Art de l’ÉSAD de Reims en juin 2023, et Vanessa Morisset, docteure en histoire de l’art contemporain, critique d’art et professeure d’histoire de l’art et de culture générale de ladite école.

Vernissage public + remise du Prix PRISME
mercredi 15 novembre, à 19h

Finissage public samedi 2 décembre, de 13h à 18h

La Fileuse, friche artistique de la Ville de Reims
26 rue du Docteur Albert-Schweitzer – Reims
Exposition du 16 novembre au 2 décembre,
les samedis en accès libre, 
de 13h à 18h,
puis du lundi au vendredi, sur rendez-vous. 


Le Prix PRISME fête ses 10 ans !

L’exposition du Master Art, avec la distinction du Prix PRISME, est devenu au fil des années un véritable rendez-vous culturel pour la Ville de Reims, l’ÉSAD de Reims, le.a lauréat.e, l’association culturelle PRISME et la jeune création contemporaine.

Créé en 2014, le Prix PRISME distingue chaque année un.e étudiant.e diplômé.e du Master Art 2023 de l’ÉSAD de Reims. D’une dotation de 5 000 €, ce prix valorise le travail de création du.de la lauréat.e et soutient le début de sa carrière d’artiste.

Sélectionné par un jury composé de personnalités du monde des arts et de l’entreprise parmi lesquel.le.s les représentant.e.s de l’association PRISME, l’un.e des jeunes artistes aura l’honneur de recevoir le 10e Prix PRISME lors du vernissage de l’exposition collective ce qui touche est bon à être caressé.

Pour cette édition-anniversaire, double plaisir : un « finissage », également ouvert au public, clôturera cette exposition.


À PROPOS DE


PRISME, le club d’entreprises mécènes

Association rémoise créée en 1989, aujourd’hui présidée par Didier Janot, PRISME regroupe une quarantaine d’entreprises qui soutient l’art contemporain à travers l’installation d’œuvres d’art public sur le territoire de Reims et du Grand Reims, et l’accompagnement des jeunes créateurs.

Acteur majeur de la vie culturelle rémoise, PRISME est aussi l’un des partenaires et soutiens les plus engagés de l’ÉSAD depuis de nombreuses années. Les Prix annuels PRISME, à l’automne, et du concours céramique CÉRAMIX, au printemps, en sont les vivants témoignages.


 La Fileuse, friche artistique de la Ville de Reims

Née en 2011, la Fileuse est un établissement culturel de la direction de la Culture et du Patrimoine de la Ville de Reims, situé dans le quartier Orgeval. Il s’agit d’un lieu de travail, de production et d’échanges pour les artistes professionnel.e.s de toutes les disciplines. La Fileuse favorise l’expérimentation, la création, les rencontres artistiques et l’innovation sur le territoire rémois. L’établissement accueille des résident.e.s dans une dynamique de projets, sur quelques semaines ou quelques mois.

Depuis 2018, la Fileuse est partenaire de l’ÉSAD et propose, chaque année, une résidence post-diplôme d’un an à un.e étudiant.e de la section Art de l’ÉSAD après obtention de son master. Elle accueille l’exposition du Prix PRISME depuis 2022.

 

Taxe d’apprentissage, campagne prolongée

Soutenez les créateur.rice.s de demain en versant votre taxe d'apprentissage à l’ÉSAD de Reims. Une démarche à entreprendre à partir du mois de mai... jusqu'au 9 novembre 2023

L’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims, l’une des plus anciennes écoles des Beaux-Arts de France, est aujourd’hui bien implantée dans le 21e siècle.

Renommée pour l’excellence de sa formation dans le champ de l’art comme du design, elle se distingue par une pédagogie singulière qui s’appuie sur un enseignement :

  • dispensé par des professionnel.le.s reconnu.e.s du monde de l’art et du design,
  • ouvert sur les échanges européens et la mondialisation culturelle,
  • faisant une large place à l’expérimentation et à la pratique grâce aux nombreux ateliers ouverts aux étudiant.e.s.

Sa dynamique, qui a porté sa réputation hors de ses frontières, lui permet d’offrir aux étudiant.e.s – avec le concours de ses partenaires – de multiples opportunités d’expériences et de rencontres dans les domaines de la création, de la recherche et de la prospective.

Ses étudiant.e.s font partie des acteurs de l’innovation et de la création de demain.
Ils.elles exerceront leurs talents comme concepteur.rices indépendant.es, graphistes, designers, vidéastes, artistes…


Qu’est-ce que la taxe d’apprentissage ?

La taxe d’apprentissage est une taxe obligatoire versée par toutes les entreprises pour financer le développement de l’enseignement et des formations professionnelles.

Sa particularité : elle donne à chaque société contributrice la liberté de choisir l’établissement d’enseignement qui en sera le bénéficiaire.

Entrepreneurs, grandes, moyennes et petites entreprises, dirigeant.e.s de sociétés, chargé.e.s des ressources humaines, de communication, ancien.ne.s étudiant.e.s de l’ÉSAD de Reims… quelle que soit votre activité, vous pouvez soutenir l’ÉSAD de Reims. 


Pour quels projets ?

Ces soutiens sont essentiels à l’école ; ils permettent de financer et de consolider de nombreuses actions et de nombreux projets dans les domaines de l’enseignement,  des équipements pédagogiques et techniques et de la recherche…

Concrètement, pour l’année scolaire 2023-2024, votre concours permettra de… 

  • équiper les ateliers pour soutenir les travaux des étudiant.e.s (four céramique) et relever les défis d’avenir (prototypage 3D, Intelligence artificielle) ;
  • renforcer l’accompagnement des étudiant.e.s sur les enjeux de la professionnalisation ;
  • développer la mobilité internationale des étudiant.e.s pour accroître leur ouverture sur le monde et approcher les problématiques contemporaines nouvelles ;
  • renforcer la culture générale des étudiant.e.s en systématisant la visite des grandes expositions et principaux rendez-vous de l’art et du design ;
  • poursuivre les programmes de recherche engagés, notamment autour des nouveaux matériaux et des filières industrielles associées, et des questions liées aux transformations contemporaines.

Comment verser la taxe d’apprentissage ?

En 2023, un nouveau circuit de versement pour les entreprises se met en place.

Ainsi, pour le solde de la taxe d’apprentissage qui est dû en 2023 au titre des rémunérations versées en 2022, les versements sont à faire auprès de l’Urssaf ou la MSA.

À partir du 25 mai 2023, les demandes d’habilitation et de création de compte sont à effectuer sur le service Net-entreprises

SOLTÉA, plateforme du solde de la taxe d’apprentissage, vous sera ouverte : pour plus d’informations cliquez sur ce lien

 

Trois étapes-clés :

1 – Je déclare et paye la taxe d’apprentissage 2022 en Déclaration Sociale Nominative (DSN) à destination de l’Urssaf et/ou la MSA

→ Mensuellement en 2022 pour la part principale

→ Sur la DSN d’avril 2023 pour le solde (exigible le 5 ou 15 mai 2023)

2 – Je désigne les bénéficiaires du solde à partir du 25 mai 2023 

→ Je m’inscris et me connecte sur le service disponible sur Net-Entreprises.fr 

→ Je crée mon compte entreprise sur laplateforme SOLTÉA 

3 – Je peux suivre les versements effectués par la plateforme SOLTÉA sur le service disponible sur Net-Entreprises.fr 

 

L’ÉSAD est présentée sous forme d’une fiche d’établissement.

Notre Numéro de Siret : 20002737300014 – Notre code UAI : 0510084P



D’AUTRES FORMES DE PARTENARIAT POSSIBLES 

Votre soutien est précieux quelles que soient ses modalités.

  • Apportez un regard professionnel sur l’évolution de vos métiers et de ceux de demain, en évoquant les technologies, savoir-faire, fonctions et nouveaux usages en entreprise (visites d’entreprises, conférences métiers, …)
  • Proposez des missions (études de cas, stages, projets tutorés…)
  • Accompagnez les étudiant.e.s, futur.e.s créateurs et créatrices d’entreprises (mentorat, incubateur …)

Ou encore :

  • Devenez mécène de l’ÉSAD de Reims par un apport financier ou en nature (matériel ou compétences)

Exemples de partenariats menés en 2022 :

  • Maison ROUTIN : Partenariat avec la section Design & culinaire autour d’une thématique de recherche commune sur l’expérience de dégustation ;
  • Champagne TAITTINGER : Partenariat avec la section Design & culinaire autour d’un projet de recherche commun sur la dégustation immersive ;
  • Société CANSON : Mise à disposition de papiers dédiés à diverses pratiques artistiques dont un workshop en Design objet & espace ;
  • Entreprise SUEZ : Partenariat avec la section Art pour la mise en valeur des camions de collecte de déchets circulant dans le Grand Reims.

Un grand merci à l’ensemble de nos partenaires qui nous soutiennent !

Design’R au Cellier

Rendez-vous marquant de la rentrée, Design’R consacre les diplômé.e.s des Masters Design de l’ÉSAD de Reims.

Cette année encore, les jeunes talents investissent les caves voûtées et nouvellement réaménagées du Cellier, à Reims, offrant une scénographie ingénieuse à leurs créations. Un rendez-vous auquel sont conviés les publics de tous âges du 15 septembre au 22 octobre. Vernissage jeudi 14 septembre, à 18h30 !

Poétiques, leur univers, leur champ de compétences et leurs réalisations sont aussi résolument ancrés dans le monded’aujourd’hui. Ils et elles ont été nouvellement diplômé.e.s du Master Design de l’ÉSAD de Reims et s’apprêtent à entrer dans la vie professionnelle.

Découvrez les projets de diplôme qu’ils.elles ont soutenus face à leur jury en juin dernier, à l’issue des cinq années d’études que requiert le Diplôme National d’Expression Plastique (DNSEP) : cinq années de réflexion, de recherche, de développement de projets abordant tous les domaines de création et tous les matériaux, et dont les projets de diplôme sont les fruits portés à maturité.

Ces récent.e.s diplômé.e.s sont appelé.e.s à devenir des professionnel.le.s reconnu.e.s du Design d’objet, Design graphique & numérique, et Design & culinaire ; la tonalité des projets dediplôme donne déjà des indices sur les orientations que prendront leurs futurs travaux : design au service du handicap, anoblissement de matériaux pauvres et réemploi d’objets industriels, création d’objets usuels et sculpturaux alliant matériaux naturels bruts et design domestiqué, histoires et légendes de la mythologie grecque comme prétextes au déploiement de véritables narrations comestibles, exploration des potentiels synesthésiques del’expérience culinaire transposée dans la musique, etc.


Rencontrez ces jeunes créateur.rice.s à l’occasion du vernissage de l’exposition jeudi 14 septembre, à 18h30, au Cellier [4 bis rue de Mars – Reims]. 
Ouvert à toutes et tous 

Exposition en accès libre du mercredi au dimanche 14h-18h

Promotion 2023 : Sarah Bencherif, Fiona Bosquier, Théo Charasse, Marcelline Cury, Claire Diblanc, Eugénie Faivre-Daisay, Leelou Guével-Balbusquier, Ruben Herzberg, Tess Lignon, Carlos Quentin Ribeiro, Alexis Thébaud, Estelle Sage

Céline Savoye, directrice de l’ÉSAD de Reims

L’École Supérieure d’Art et de Design de Reims est heureuse d’annoncer la prise de fonction le 15 septembre prochain de sa nouvelle directrice, Céline Savoye. 

Céline Savoye a été nommée par les membres constituant la gouvernance collégiale de l’Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) ÉSAD de Reims : le ministère de la Culture représenté par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est, la Région Grand Est, la communauté urbaine du Grand Reims, la Ville de Reims et l’Université Reims Champagne-Ardenne (URCA). 
Les équipes administrative, technique et pédagogique de l’établissement se joignent au Conseil d’Administration de l’EPCC, présidé par Pascal Labelle, adjoint au maire de la Ville de Reims en charge de la culture et des patrimoines, pour souhaiter chaleureusement la bienvenue à Céline Savoye.

Issue d’une double formation en design et sciences de l’art (ÉSAD et Faculté d’arts plastiques Université Jean Monnet, Saint-Étienne), Céline Savoye s’inscrit dans un parcours professionnel depuis les années 2000 au service de projets ambitieux, au cœur des Industries Culturelles et Créatives, de l’action culturelle et du développement économique (lille—design, Établissement public du château de Versailles x Musée des Beaux-Arts d’Arras, Ambassade de France à Tunis, Cité du design de Saint-Étienne, Éditions Jean-Michel Place).

Elle s’investit en parallèle dans des missions indépendantes en répondant à des missions d’expertises internationales dans les champs de la mode, du design et de l’artisanat et, plus récemment, dans le renouvellement urbain.

Elle assure également différents commissariats d’exposition dans des domaines inattendus, portant des réflexions d’ordre culturel, économique et sociétal (Passé présent, mémoire industrielle, Le Fresnoy, Tourcoing, 2020 ; Design Asean 17/20, Ambassade de France en Thaïlande x Institut français Paris, 2020 ; L’objet d’un dialogue, IRMACC, Biennale Internationale Design Saint-Étienne, 2013 ; La Collection, Ambassade de France en Tunisie, 2010 ; Design Made in Africa, production itinérante, Institut français, 2004-2008).

Elle est nommée directrice de l’ÉSAD de Reims en juillet 2023. 
Son projet stratégique et pédagogique s’articule autour de la relocalisation de l’École et des deux options Art et Design au cœur d’un nouvel écosystème au Port Colbert, l’expérimentation échelle 1, les partenariats académiques, culturels et économiques.

Sa prise de fonction officielle est le 15 septembre. Elle vit à présent à Reims.


« Les formations d’excellence de l’ÉSAD de Reims bénéficient d’une aura par la singularité de ses mentions*. L’ambition à présent est de déployer l’attractivité et le rayonnement de l’école en tirant profit de sa relocalisation au Port Colbert à l’horizon 2025. Un programme pédagogique original, basé sur l’accroissement de projets à dimension territoriale pour tous les cycles et options, sera mis en œuvre dès cette année. Il prendra appui sur les ressources intellectuelles, opérationnelles et techniques de l’ÉSAD, au bénéfice des étudiants et de leur cadre de vie. 
Je me réjouis de cette perspective de travail et remercie le Conseil d’Administration de l’EPCC pour la confiance qu’il m’accorde. »
– Céline Savoye

*Art / Design objet & espace / Design graphique & numérique / Design & culinaire

Deux diplômé.e.s du master 2023 à Paris Design week

Rendez-vous à la Galerie Joseph 116 rue Turenne - 75003 Paris Ouvert au public du jeudi 7 au dimanche 10 septembre : 11h-19h Lundi 11 septembre : 11h-18h Nocturne/cocktail samedi 9 septembre : 19h30 - 22h

 

Riche en événements, la rentrée 2023 de l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims préfigure une année des plus prometteuses. Dès jeudi 7 septembre, l’ÉSAD vous donne rendez-vous à Reims et Paris – à votre convenance ! À Saint-Ex Culture numérique-Reims, le vernissage de l’exposition « Abords » vous attend : une sélection de 14 propositions artistiques audacieuses réimaginent l’esplanade André-Malraux, face à Saint-Ex. À la galerie Joseph, à Paris, deux des nouveaux.elles diplômé.e.s du master Design objet & espace ont l’honneur de participer à l’événement Paris Design Week Factory – la consécration d’un travail porté à maturité après cinq années de formation à l’ÉSAD.  

Au sujet de Paris Design Week

Deux des diplômé.e.s du master Design objet & espace – Leelou Guével Balbusquier et Théo Charasse – participent à Paris Design Week Factory, du jeudi 7 au lundi 11 septembre, à la Galerie Joseph.

Accompagnés de leurs enseignant.e.s, Véronique Maire, designer et titulaire de la Chaire IDIS (Industrie, Design et Innovation Sociale) et Fabien Cagani, designer et responsable du master Design objet & espace de l’ÉSAD de Reims, Leelou et Théo auront l’honneur de présenter en avant-première leur projet de diplôme, rejoignant la sélection de PDW Factory des 60 designers représentatifs de la scène internationale du design de demain.

Leelou et Théo présenteront également leurs créations lors de Design’R, l’exposition annuelle des masters Design de l’ÉSAD de Reims, au Cellier, à Reims, du 15 septembre au 22 octobre (vernissage jeudi 14 septembre, 18h30). Plus d’infos à venir…

Dépliant à télécharger

L’ÉSAD expose à Saint-Ex Culture numérique-Reims

Vernissage public jeudi 7 septembre, à 18h30 + inauguration du baréphémère #34 PLAYTIME ! du duo Alimentation Générale Exposition en libre accès du 8 au 22 septembre Chaussée Bocquaine, Esplanade André-Malraux - Reims (horaires d'ouverture sur saintex-reims.com)  

Riche en événements, la rentrée 2023 de l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims préfigure une année des plus prometteuses. Dès jeudi 7 septembre, l’ÉSAD vous donne rendez-vous à Reims et Paris – à votre convenance ! À Saint-Ex Culture numérique-Reims, le vernissage de l’exposition « Abords » vous attend : une sélection de 14 propositions artistiques audacieuses réimaginent l’esplanade André-Malraux, face à Saint-Ex. À la galerie Joseph, à Paris, deux des nouveaux.elles diplômé.e.s du master Design objet & espace ont l’honneur de participer à l’événement Paris Design Week Factory – la consécration d’un travail porté à maturité après cinq années de formation à l’ÉSAD.  

Au sujet de l’exposition « Abords » : 

Sur 50 projets, 14 ont été retenus. Réalisés par des étudiant.e.s de première année (2022-2023), dans le cadre du cours de « Dessin technique – représentation dans l’espace » dont l’enseignement est assuré par Anne Fressard et Raoul Sbaiz, ces projets proposent la transformation du parvis de Saint-Ex Culture numérique-Reims, en lien avec les autres lieux emblématiques avoisinants La Comédie de Reims et le CIS de Champagne. Résultant d’une analyse fine du site et de ses infrastructures (historique, contextuelle, typologique et structurelle), ainsi que d’un dialogue constructif avec les équipes de Saint-Ex, ces 14 études comprenant cahier de recherches, planches à dessins et maquettes 3D, sont cohérentes, réalisables et totalement singulières. Innovantes, elles offrent la vision d’une esplanade réinventée – parfois futuriste – dont on se prend à rêver…

La sélection : Relativité de Nestor Baudens ; Rayons de couleurs de Marine Benois ; Seconde peau de Guillaume Cez ; Orbite brillante d’Anastasia Demonsiuk ;  Saint-Ehausser de Violette Delerce ; Moulons Saint-Ex de Sirine Djermani ; Statisd’Elies El Ferroun ; A l’ombre de Mathilde Hatton ; Cromatexd’Inès Jeanteur ;  Brise orientale  de Stéphanie Kandalft ; Assemblage brutaliste de Clémence Lavaux ; Trajet imprimé de Zelie Lledo ; Vortex d’Angélique Odobert ; Propagation de Guilia Trasente. 

Exposition « Filière Bois, valorisation d’un territoire », du 10 au 18 juin 2023

Dans le cadre des Nuits des forêts, cette exposition se tient à la Maison du Parc, au coeur du Parc naturel régional de la Montagne de Reims, du samedi 10 au dimanche 18 juin 2023. En accès libre et gratuit

Depuis 2019, la chaire IDIS (Industrie, Design et Innovation Sociale), laboratoire de recherche en design de l’ÉSAD de Reims, s’intéresse aux écosystèmes spécifiques des Parcs naturels régionaux (PNR) dont la vocation est de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire.

Parmi les 56 PNR qui se fédèrent autour de ces valeurs, 6 se situent dans la région Grand Est et représentent près de 15 % de sa superficie. La région Grand Est souhaite engager une nouvelle dynamique et faire de ces parcs une vitrine de la transition écologique tout en renforçant le développement et l’attractivité des territoires.

C’est dans ce contexte que s’inscrit le projet de recherche avec la filière bois champenoise. Les étudiants du Master Design objet & espace ont collaboré cette année avec le Parc naturel régional de la Montagne de Reims afin de comprendre le lien étroit qui existe entre la forêt et la vigne, les savoir-faire qui en découlent, et envisager ensemble des propositions à partir du bois local, le chêne, valorisant ce patrimoine.

Les partenaires :
Le PNR de la Montagne de Reims, l’interprofession FIBOIS Grand Est et les entreprises Art et Technique du Bois, Tonnellerie de Champagne.

Brochure de présentation du projet à télécharger

Plus d’infos sur la Chaire IDIS

Plus d’infos sur Les Nuits des forêts 

Mise en couleurs de la passerelle Saint-Charles : votez pour votre projet préféré ! juin 2023

Votez pour votre projet préféré ! Retrouvez le lien où exprimer votre choix ci-dessous.

Pour la mise en couleurs des contremarches de la passerelle Saint-Charles le long de la Coulée verte, trois projets réalisés par des étudiant.e.s de 2e année option Design objet sont aujourd’hui soumis au vote du public. Choisissez le projet que vous souhaitez voir se concrétiser prochainement dans l’espace public. 


Retrouvez la présentation des projets et le lien où voter :
https://votreavis.enquete-en-ligne.com/cgi-bin/HE/SF?P=4z24z2z-1z-1z5170B0DF4F


Projets par :
– Camille Bonnin, Marion Malard et Manon Thevignot
– Iman Bariol, Ysé Chauvière, Éva Chevalier et Reine Hervé
– Pierre Belin, Louis Cartal et Arthur Karcenty
accompagnés par l’enseignante Cendrine Bonami-Redler 

L’ÉSAD au Château de Ricey-Bas / exposition du 8 juillet au 17 septembre 2023 / vernissage samedi 8 juillet, 17h

Une escapade estivale mêlant art, site historique, jardins à la française et, pourquoi pas, visite des caves du vignoble aubois, ça vous tente ?! Retrouvez l'ÉSAD de Reims au Château de Riceys-Bas...

Le Château de Ricey-Bas (Aube) et l’ÉSAD de Reims s’associent pour mettre en œuvre un ambitieux partenariat enrichissant l’expérience artistique et culturelle des visiteur.euse.s de ce domaine classé Monument historique.

Du 8 juillet au 17 septembre, l’exposition « À quelques lieux de là… » est une première édition à découvrir au Château de Ricey-Bas. Une opportunité plurielle à saisir : la visite d’un site d’exception offrant une plongée dans l’histoire, la confrontation du monument avec les regards de 18 jeunes artistes donnant à voir l’édifice et son écrin verdoyant sous un nouveau jour. 


Vernissage samedi 8 juillet, à 17h – ouvert à toutes.tous.


Château de Ricey-Bas
1 rue de L’Île 
10340 Les Riceys
(à 1h50 de Reims par l’autoroute)


Dossier de presse à télécharger ici

Inscription 4e année DESIGN option : graphique & multimédia / objet & espace – 2e session

Équivalences en 2e ou 4e année

Les entrées en cours de cursus sont possibles en :

  • 2e année Art/ Design graphique & numérique / Design objet & espace
  • 4e année Art/ Design graphique & multimédia / Design objet

Pas d’admission possible en année diplômante (3e et 5e année). 


Conditions d’admission au préalable :

  • Être âgé.e de moins de 25 ans au 1er juillet de l’année en cours
  • Pour une entrée en 2e année : avoir validé un minimum de 60 ECTS dans le cadre d’une formation supérieure artistique
  • Pour une entrée en 4e année : avoir validé un minimum de 180 ECTS dans le cadre  d’une formation supérieure artistique
  • Pour les étudiants non francophones : TCF niveau B2 minimum requis

 

Admissions en 4e année Design Graphique et Multimédia, Design Objet et Espace – 2e Session

  • Calendrier des recrutements pour l’année 2023-2024 :

Jusqu’au 27 août 2023 (minuit heure de Paris) : Inscription en ligne et dépôt du dossier administratif et du dossier plastique. Envoi des frais d’inscription de 55€ (chèque ou virement).

 

Modalités :

  1. Inscription en ligne http://ganesh.esaddereims.fr/inscription

et dépôt du dossier administratif* et du dossier plastique* sur le lien correspondant à l’année pour laquelle vous candidater :

 

– 4e DESIGN GRAPHIQUE ET MULTIMEDIA (M1)

https://cloud.esaddereims.fr/index.php/s/iPGyxAffSMSbLta

– 4e DESIGN OBJET ET ESPACE (M1)

https://cloud.esaddereims.fr/index.php/s/FGmBdCaRdpXiCNb

 

  1. Envoyer votre chèque d’une banque française de 55€ à l’ordre de « ÉSAD Inscriptions » (avec vos Nom et prénom au verso) à ÉSAD de Reims, 12 rue Libergier, 51100 REIMS jusqu’au 27 août 2023 (cachet de la poste faisant foi) ou virement bancaire (contacter l’école).

*Le dossier administratif est un fichier PDF (50mo max) composé de :                                    

– Mail reçu de confirmation de mon inscription en ligne,

– Copie des 3 derniers bulletins des études supérieures artistiques antérieures et en cours,

– Copie du dernier diplôme obtenu et attestation d’inscription au diplôme (niveau Licence) en 2023,

– Copie TCF B2 si je suis étudiant.e non francophone,

Ce fichier devra être nommé : NOM_Prénom_ 4 (DG ou DC) _dossier administratif.

(Ex : pour Anne Martin voulant entrer en 4e année Design Graphique : MARTIN_Anne_4DG_dossier administratif)

*Le dossier plastique est un fichier PDF (50mo max) composé de :

– Portfolio/Book,

– CV,

– Lettre de motivation.

Ce fichier devra être nommé : NOM_Prénom_ 4 (DG ou DC)_portfolio.

(Ex : pour Anne Martin voulant entrer en 4e année Design Graphique : MARTIN_Anne_4DG_portfolio)

 

Les dossiers seront traités administrativement puis soumis aux jurys d’enseignant.e.s de chaque discipline.

La liste des candidat.e.s admissibles sera diffusée sur le site de l’ÉSAD :

Les épreuves d’admission auront lieu à l’ÉSAD en visio. Elles prendront la forme d’un entretien oral avec un jury d’enseignant.e.s s’appuyant sur une sélection de vos travaux plastiques.

 

 

 

L’ÉSAD s’expose & La Nuit des musées, vernissage vendredi 12 mai 2023

Nouvelle édition de "L'ÉSAD s'expose". Joignez-vous au rendez-vous de la jeune création à l'occasion de La Nuit des musées. Vernissage vendredi 12 mai 2023, 18h, à l'Espace d'Erlon.

Pour célébrer La Nuit des musées et même prolonger la fête, les étudiant.e.s de l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims vous proposent leur exposition à L’Espace d’Erlon, 24 rue Buirette, du vendredi 12 au dimanche 14 mai 2023. 

Dès 18h, le vendredi 12 mai, soyez les premier.ère.s à découvrir leurs réalisations à l’occasion du vernissage. 

Scénographiées sur quelque 200 m2 gracieusement mis à disposition par le Centre commercial d’Erlon, ce sont près de 30 œuvres qui sont exposées : des rendus de projets, projets de diplômes ou travaux personnels développés sur plusieurs mois dans les ateliers de l’école. De la 1re à la 5e  année, l’ensemble des sections en Art et en Design est représenté. 

Les étudiant.e.s vous accueilleront avec beaucoup d’enthousiasme tout au long de cette nouvelle édition de L’ÉSAD s’expose, 2e session d’un rendez-vous périodique vous invitant à découvrir les travaux récents et constamment renouvelés des ésadien.ne.s, et à garder un œil frais sur la création qui ose, à l’avant-garde !

L’ÉSAD de Reims tient à adresser ses remerciements les plus chaleureux aux acteurs locaux qui offrent une « vitrine » à la jeune création.


Le message de Charles, Lucas et Agathe, étudiant.e.s à l’ÉSAD, à l’initiative du projet :

« Nous sommes heureux.ses de vous présenter la 2e édition de L’ÉSAD S’EXPOSE.

La production à l’ÉSAD est riche, variée…

L’idée est de partager avec vous le travail et le savoir-faire des étudiant.e.s de l’ÉSAD en • Art • Design objet & espace • Design graphique & numérique • Design & culinaire.

Dans l’esprit des galeries d’art et des musées, nous voulons transformer, le temps d’un week-end, un espace en transition en salle d’exposition.

Cette exposition est en libre accès et encadrée par les étudiant.e.s qui auront un immense plaisir à vous accueillir et à échanger avec vous ! »

Restitution publique GET IN TOUCH au Manège de Reims, mardi 28 mars, 18h30

Rendez-vous mardi 28 mars au Manège de Reims (Cirque) pour la restitution de l'Atelier Recherche et Création (ARC) GET IN TOUCH. Entrée libre

À découvrir : une performance sur la notion du toucher réalisée par les étudiant.e.s de l’ÉSAD
Anaïs Karali, Ash Georges, Pauline Thiant, Julian Auton, Linda Imbert, Léo Soucas-Legrand, Ninon Roblin et Ploipailin Vial,
▶ accompagné.e.s par leurs enseignant.e.s Fabrice Bourlez, philosophe, et Manuela Marques, artiste,
▶ en collaboration avec Marie Barbottin, artiste en compagnonnage au Manège de Reims.

BaptisTerre au musée Saint-Remi, vernissage public jeudi 13 avril 2023

BaptisTerre, projet de recherche en design & installation participative à découvrir prochainement dans la cour d'honneur du musée Saint-Remi...

L’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims investit le musée Saint-Remi en avril !  
Deux événements parallèles, hauts en couleur, additionnant terre cuite et terre crue vous y attendent : CÉRAMIX #5 et BaptisTerre.

À partir du 14 avril, le musée Saint-Remi accueille l’exposition annuelle du concours céramique de l’ÉSAD, Céramix, 5e édition. Les créations audacieuses des étudiant.e.s en Art et en Design objet & espace côtoieront les collections archéologiques et artistiques de ce joyau architectural. Elles seront soumises à l’appréciation du jury. Trois lauréat.e.s se verront récompensé.e.s par PRISME, club d’entreprises mécènes rémois, le soir du vernissage public.

Dans la cour d’honneur du musée, découvrez BaptisTerre, projet de recherche en design porté par la Chaire IDIS de l’ÉSAD. La semaine précédant son dévoilement, cette installation « participative » mobilise étudiant.e.s et riverain.e.s du musée. Plus de 8 tonnes de terre (re)transformées… donnant lieu à une pièce de design monumentale, directement inspirée des collections du musée Saint-Remi.


Vernissage commun aux deux événements : jeudi 13 avril, à 18h30


Dossier de presse à télécharger ici

CÉRAMIX #5 au musée Saint-Remi

Exposition du concours céramique CÉRAMIX #5 au musée Saint-Remi. Entrée libre. Jusqu'au dimanche 7 mai 2023

Du vendredi 14 avril au dimanche 7 mai 2023, l’exposition du concours Céramix, 5e édition, se tient au musée Saint-Remi. Quinze projets de céramique réalisés par les étudiant.e.s de 3e année Art et Design objet de l’ÉSAD de Reims sont présentés avec pour thématique commune ou défi lancé cette année : « Céramixolor, la couleur est-elle une forme ? ».

Lauréat.e.s du Prix 2023

1- Mathis MARSEPOIL

2- Garance HEINRY

3- Théotime BARBIER et Hyacinthe TROTTIN (ex-aequo)


Dossier de presse à télécharger ici

Livret d’exposition à télécharger ici

« Vivacités écologiques », demi-journée d’étude publique mardi 21 mars au Manège de Reims

Vivacités écologiques : demi-journée d'étude mardi 21 mars, de 9h45 à 12h45, au théâtre du Manège de Reims. En accès public et gratuit

L’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims est heureuse de convier les publics à une demi-journée d’étude sur la thématique des « Vivacités écologiques » au regard de l’art contemporain, mardi 21 mars, de 9h45 à 12h45, au théâtre du Manège de Reims. 
Ce cycle de conférences s’inscrit dans la continuité des journées d’étude « Écoféminisme(s) et art contemporain » (2021) et « Sonder la terre » (2022). 

En présence des intervenantes Teresa Castro, maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’université Sorbonne Nouvelle, Géraldine Longueville, artiste, et Kathryn Weir, commissaire d’exposition et historienne de l’art. 

Modération : Rozenn Canevet, directrice du programme de recherche en art et sciences sociales EKES (EarthKeeping EarthShaking) du Master Art de l’ÉSAD. 

Programme ici

L’ÉSAD S’EXPOSE, samedi 11 et dimanche 12 mars 2023

Dites-le haut et fort L'ÉSAD S'EXPOSE ! Encore une riche initiative étudiante en perspective ! Rendez-vous samedi 11 et dimanche 12 mars, au 6 rue Henri-Menu (salle Jadart de l’ÉSAD, à l’arrière de l’entrée principale). 13h-19h le samedi / 11h-17h le dimanche.

Les étudiant.e.s de l’ÉSAD instaurent un nouveau rendez-vous périodique à destination des Rémois, des habitants de l’agglomération, des âmes de passage, etc. Au programme : la découverte des travaux des étudiant.e.s en art et design dans une ambiance conviviale avec pour seuls mots d’ordre s’ouvrir, échanger, partager ! Le message adressé par Charles, Lucas et Agathe en couverture vous dit tout sur l’ambition de ce bel événement.

Conférence Ange Leccia, jeudi 16 mars 2023

L'ÉSAD de Reims est heureuse de s’associer au lancement du film « Christophe… Définitivement », réalisé par Dominique Gonzalez-Foerster et Ange Leccia, en vous proposant un rendez-vous artistique !

Avec son partenaire, la Médiathèque Jean-Falala, l’ÉSAD de Reims vous convie à la conférence donnée par Ange Leccia : 

 Jeudi 16 mars 2023, de 15h à 16h30,
à la Médiathèque Jean-Falala (auditorium), 2 place des Fuseliers,
en accès libre et gratuit (dans la limite des places disponibles) 

D’abord envisagée à l’attention des étudiant.e.s en Art de l’ÉSAD et d’autres formations artistiques de la ville, cet événement se propose d’accueillir un public plus large, offrant aux Rémois.es et aux habitant.e.s de l’agglomération amateur.rice.s et passionné.e.s d’art l’opportunité d’une rencontre artistique riche, la (re)découverte d’une œuvre reconnue sur la scène contemporaine internationale.
 
Cette conférence sera suivie par la projection du film « Christophe… Définitivement » à l’Opéraims, 72 place Drouet d’Erlon, à 20h30, en présence d’Ange Leccia (Renseignements tarifs sur operaims.fr).


À propos de l’artiste :
Depuis les années 1970, Ange Leccia développe une œuvre en faisant appel au cinéma expérimental, à la vidéo et à l’installation. Depuis ses premiers usages du super 8 dans les années 1970, les affects sont au cœur de sa démarche esthétique qui questionne la psyché comme réservoir de souvenirs, de rêves et de fantasmes.

Son insertion dans le champ cinématographique s’est faite à travers ses collaborations avec Dominique Gonzalez-Foerster (Ile de Beauté en 1996, Gold en 2000 et Malus en 2004 présenté au Festival de Sundance) mais aussi en solitaire comme dans Nuit bleue, son premier long-métrage distribué par Le Pacte, sorti en salles en 2011 (Festival International de Rotterdam) qui suit La Déraison du Louvre avec Laetitia Casta en 2006.

On a pu voir son travail, entre autres, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, au Centre Georges Pompidou, au Musée Guggenheim de New-York, à la Documenta de Kassel, au Skulptur Projekte de Münster et à la Biennale de Venise.


Synopsis du film « Christophe… Définitivement » :

Mars 2002, Christophe est de retour sur scène après des années d’absence. La caméra, amoureuse, capte, fixe des mots, des sons, des couleurs, des instants. Christophe… définitivement est un film en suspension construit comme un concert idéal. Il défait la chronologie et nous transporte des scènes de l’Olympia à Versailles, des coulisses à l’appartement home-studio de Christophe où se mêlent ses passions, ses fétiches, ses trésors accumulés au fil du temps et où naissent ses chansons…

Film distribué par New Story

Plus d’infos sur le film ici

Journées d’étude « Vivacités écologiques », les 1er et 21 mars 2023

Journées d'étude "Vivacités écologiques / EKES (EarthKeeping EarthShaking)" les mercredi 1er et mardi 21 mars 2023. À noter : journée du mardi 21 mars au Manège de Reims en accès public et gratuit.

Co-organisées par l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims et le département Arts de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles- Marseille (ENSPV-M), ces deux journées d’étude se dérouleront le 1er mars à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille puis le 21 mars au Manège de Reims. Elles sont portées par le programme de recherche du Master Art de l’ÉSAD de Reims EKES (EarthKeeping EarthShaking) dirigé par Rozenn Canevet, professeure en histoire et théories de l’art. Elles s’inscrivent dans la continuité des journées d’étude « Écoféminime(s) et art contemporain » (2021) et « Sonder la terre » (2022). 

Pour sa troisième année d’existence, le programme de recherche en art et sciences sociales EKES (EarthKeeping EarthShaking) concentrera ses travaux de recherche autour d’une pensée de la « vivacité écologique » au regard de l’art contemporain. 

Si une plante vivace confond son énergie dans le fait d’éclore et de subsister alors même qu’on la pensait disparue, nous considèrerons ce caractère vivace comme une nécessité, une vivacité écologique. Car cette vivacité devient condition à la vie, à une vie qui se renouvelle, se régénère, se renforce dans un contexte environnemental qui a contrario se traduit par l’appauvrissement des écosystèmes, du vivant, des ressources indispensables à la vie des plantes comme à la vie humaine. 

Si une plante vivace confond son énergie dans le fait de sortir et ressortir de terre, année après année, saison après saison, nous nous demanderons comment l’humain·e pourrait s’assurer de sa durabilité, conditionnée, nous semble-t-il, au renouvellement de tous les écosystèmes vivants qui l’environnent. 

Le troisième opus d’EKES « Vivacités écologiques » s’intéressera ainsi particulièrement aux formes d’expressions par l’art contemporain qui favorisent ces vivacités écologiques dans un contexte d’urgence climatique : déplacements, errances, tentatives, énergies, fulgurances. 

Programme à télécharger ici

La Semaine Forte, restitution publique jeudi 16 fév. 2023, 15h-18h

Les étudiant.e.s de l'ÉSAD vous invitent à la restitution de leurs workshops jeudi 16 février 2023, de 15h à 18h.

Ils et elles font l’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) d’aujourd’hui et de demain. Place à l’engagement, à l’initiative et à la puissance créatrice des étudiant.e.s de l’ÉSAD.  

Du 13 au 17 février 2023, « La Semaine Forte » s’inscrit comme un nouveau temps fort dans le calendrier des étudiant.e.s de l’ÉSAD, toutes années et options confondues. Durant cette semaine, les 200 ésadien.ne.s en Art, Design objet & espace, Design graphique & numérique et Design & culinaire conjuguent leurs forces et leurs talents pour faire œuvre collective. Au centre de toute leur attention « leur école » dont ils.elles veulent cerner l’histoire et l’évolution, à laquelle ils.elles souhaitent apporter leur contribution pour en faire un lieu de vie toujours plus convivial, ouvert sur le Monde, propice à la création, vertueux dans ses pratiques et dans son usage des ressources.
Leur message ? Dans un contexte où les défis à relever sont nombreux, être soi-même acteur du changement et se retrouver ensemble autour d’événements fédérateurs et constructifs se révèlent plus que jamais essentiels.

Place à la Semaine Forte des étudiant.e.s de l’ÉSAD, à leur voix, à leur créativité !
Une semaine de workshops dont le contenu vous est délivré ci-après, avec un temps de restitution ouvert au public : 


JEUDI 16 FÉVRIER, entre 15h et 18h
à l’ÉSAD, 12 rue Libergier – Reims


Léo, Agathe, Louna, Ninon, Lola, Jordi, Anne et Garance :

« Aujourd’hui, un groupe d’élèves volontaires a pris l’initiative de créer cette « Semaine Forte ». Cette semaine de workshops, gérée et auto-gérée par les étudiant.e.s, imaginera, construira, produira et se rassemblera autour de projets réalisés uniquement à base de matériaux récupérés et chinés par la récupérathèque de l’école, La Casote.
Cette semaine de workshops a pour ambition de se réapproprier les murs de notre école, d’améliorer nos conditions de travail, de concevoir des outils et de renouer les liens entre étudiant.e.s tant fragilisé.e.s par la Covid 19.
Nous invitons donc les publics à assister au rendu de cette Semaine Forte, jeudi 16 février, entre 15h et 18h. Nous souhaitons montrer aux Rémois et aux habitants de l’agglomération l’atout que représente une école d’art et de design pour un territoire. Nous avons besoin de vous et de vos outils de communication pour partager et diffuser nos problématiques, et nous offrir cette chance de montrer de quoi nous sommes capables !
Nous vous attendons nombreux et vous accueillerons avec plaisir. »

Page Instagram @semaineforte.esad


DÉCOUVREZ LA RESTITUTION DES 14 WORKSHOPS

Les 14 ateliers qui vous sont listés ci-dessous ont été imaginés par les étudiant.e.s, exprimés avec l’énergie, l’humour et la pertinence qui caractérisent ces derniers.
Vous en découvrirez la restitution jeudi 16 février à travers les différents espaces de l’établissement.
Une « boutique » située dans le hall de l’école proposera également à la vente des créations de ces jeunes artistes et designers. 

Workshop n°1 : « Mate-moi ça »
Trouvez un moyen visuel et structurel d’habiter les vitrines existantes. Sous forme de planning, de structure modulable, de thème ou d’une signalétique ? Vous êtes libres !
Trouvez un moyen pratique et créatif de communiquer et de valoriser notre savoir-faire auprès des passants. Votre projet pourrait s’appliquer à d’autres vitrines de Reims et pourrait déambuler. 
 
Workshop n°2 : « Smile, Smoke and Sun »
Les fumeurs le connaissent bien, les adeptes du bronzage aussi, cet espace se doit d’être digne de la créativité de notre école ! Les deux bancs ont vieilli… alors pourquoi pas améliorer les tables de pique-nique ? L’objectif de cet atelier est de proposer des structures qui permettront aux élèves de manger dehors durant les beaux jours, de fumer tranquillement lorsqu’il pleut, de discuter en faisant des mots croisés et surtout de pouvoir se retrouver en profitant de notre belle cour ! N’oubliez pas Franchet, construisez aussi des meubles pour nos 1re année et nos artistes !
 
Workshop n°3 : « Mets le bike à l’abri »
L’espace qui vous est proposé est l’espace disponible en sortant de la salle Champagne. Amusez-vous à réaménager ce lieu pour le rendre plus confortable et plus accueillant, les deux bancs en béton ont fait leur temps… Faites-nous rêver ! En parallèle, un abri vélos est nécessaire au-dessus de l’accès handicapé pour protéger vos belles bicyclettes. Il est important d’en prendre soin ! Vous êtes libres de créer une structure qui viendra se greffer aux rambardes actuelles, peut-être à la manière des ponts couverts… Mettez-nous à l’abri !

Workshop n°4 : « Peins-moi comme une de tes Françaises »
Fini les murs blancs et les affiches de pots qui tombent dans les escaliers. Il est temps d’investir ces espaces et d’en faire des murs d’expressions. Nous vous proposons des zones délimitées dans l’ensemble des escaliers pour y faire vos meilleures fresques. De quoi rafraîchir l’école du sol au plafond (c’est une expression, on ne peint évidemment pas les sols).
 
Workshop n°5 : « Le workshop qui ne perd pas le nord »
Vous êtes au… rez-de-chaussée. Il vous est proposé de trouver un moyen efficace pour que nous puissions, nous et nos visiteurs, nous repérer au sein des deux sites de notre école, Cathédrale et Franchet. Cet atelier vous propose de réinventer la signalétique de l’ÉSAD de la manière qui vous plaira. Créez un ensemble graphique adéquat, propre à notre école, tout en prenant en compte l’objectif principal d’une signalétique : informer, orienter et guider. Amusez-vous et aiguillez-nous !
 
Workshop n°6 : « Ô parleurs ! »
Avec cet atelier nous vous proposons d’intégrer une voix off à notre école : jingles, sonneries, petites annonces, blagues tous les quarts d’heure… Libre à vous de trouver un moyen et de mettre en place des haut-parleurs au sein de nos deux sites Cathédrale et Franchet, pour les lier au son d’une seule et même voix, celle de l’école. Qu’en pensez-vous ?
 
Workshop n°7 : « Extrude-moi »
Nous vous proposons d’expérimenter la céramique autour du principe de l’extrusion.
L’idée de cet atelier est de créer différents outils permettant de générer des formes. Partir de l’objet qu’est l’extrudeuse pour créer des petites séries, s’amuser autour du volume et des différentes combinaisons possibles. Les outils réalisés serviront à tous les curieux. Pensez solide, pensez durable. Éclatez-vous avec la matière.
 
Workshop n°8 : « Ne te froisse pas »

Dans le but d’agrémenter notre école de nouveaux outils, nous avons pensé qu’il serait cool de pouvoir recycler nos chutes de papier. Pourquoi ne pas réfléchir à une machine à papier ? Une presse ? Et d’autres outils utiles au réemploi de ces matériaux ?
Bonus : Faites-nous des beaux bacs de tri à chaque étage pour recycler un maximum !
 
Workshop n°9 : « La bricole »
Besoin de nouveaux outils ? Pensez-en de nouveaux ! Réfléchissez à ce qui vous donne envie, sentez-vous libres de proposer ce qui vous fait plaisir. Pourquoi ne pas avoir un mur d’outils bien reconnaissable en libre-service ? Surprenez-vous, surprenez-nous.
 
Workshop n°10 : « La relève »
Dans ce workshop, nous vous proposons de vous réapproprier toutes les archives dont l’école dispose, depuis sa création en 1748 et jusqu’à notre Semaine Forte (photos, vidéos, projets…).
Découvrez et racontez l’histoire de l’école, les changements qu’elle a vécus, les étudiants et professeurs qui l’ont fait vivre, et questionnez son avenir. 
 
Workshop n°11 : « Chante l’ÉSAD ! »
Dans ce workshop, il sera question de se réapproprier physiquement l’école, de porter les valeurs de cette Semaine Forte et de raconter les problématiques que l’ÉSAD peut rencontrer. Peut-être, les communiquer à l’extérieur de l’école à l’aide du médium de la performance !
 
Workshop n°12 : « On va te faire ta fête »
Faire de l’ÉSAD une fête. Et pour faire une bonne fête, il faut :
–          un bar dépliant, 
–          des lumières bien mûres, 
–          des décors croustillants,
Et pour l’assaisonnement : une ambiance épicée.
Rien de plus agréable que de finir la semaine autour d’un verre, dans un bar, entouré d’amis… Pourquoi ne pas imaginer un décor pliant et dépliant ?
 
Workshop n°13 : « Mon tout sera blanc comme neige »
Nous manquons d’un lieu de rassemblement, mais les communs doivent quand même rester blancs pour les expositions et rendus. Comment lier les deux au sein d’un même espace ?
Proposer un aménagement d’espace, une installation, du mobilier qui puisse à la fois nous permettre de nous rencontrer et d’exposer. Le tout doit rester blanc et facilement déplaçable. L’espace commun doit être optimisé pour pouvoir continuer à être un lieu de rendus ou d’expositions. Pourquoi ne pas penser à des modules qui se déclinent et se multiplient en fonction des besoins ?
 
Workshop n°14 : « Laisse le flingue, prends les cannellonis »
Au cours de ce workshop nous vous proposons de prendre place en cuisine. Nous le savons tous, la nourriture rassemble et surtout à l’ÉSAD, alors profitons de cette semaine pour nous rassembler et déguster de bonnes bouchées. Cuisiniers, cuisinières, nous comptons sur vous pour rythmer cette Semaine Forte.

Cycle de conférences “Transformations contemporaines”, session 2, vendredi 3 fév. 2023

Cycle de conférences "Transformations contemporaines", 4e édition, session 2. Regard sur les enjeux contemporains à la croisée de l’art, du design, de la réalité de terrain et des défis écologiques et humains présents et à venir. Un événement à l'attention des étudiant.e.s de second cycle de l'ÉSAD.

Cycle de conférences « Transformations contemporaines », session 1, lundi 5 déc. 2022

Cycle de conférences "Transformations contemporaines". Regard sur les enjeux contemporains à la croisée de l’art, du design, de la réalité de terrain et des défis écologiques et humains présents et à venir. Un événement à l'attention des étudiant.e.s de l'ÉSAD, en visioconférence.

Dans le cadre de cette 4e édition des Transformations contemporaines, l’ÉSAD de Reims invite Roxanne Maillet et Tom Hébrard à présenter leur travail.

Roxane Maillet interroge le texte, sa mise en forme et sa lecture en tant que pratique collective ainsi que dans une perspective dyke féministe. Son travail se manifeste sous les formes de reading group, de livres, de typographies, de t- shirts… Elle est l’initiatrice, depuis 2016, du Cave Club : sessions de lectures de textes écrits par des femmes qu’elle invite – des textes dont elle fait la retranscription sous un format éditorial. Elle travaille actuellement avec Auriane Preud’homme à la publication du premier numéro

de la revue Phylactère dédiée à la restitution et la partition de performances. Roxanne Maillet développe également un travail de recherche graphique et de diffusion autour de l’écriture inclusive et des glyphes non-genrés. Elle crée, en 2017, « Out of Closet » qui est une collection de mots sérigraphiés sur des t-shirts. Ce sont aussi des signes distinctifs pour un réseau de lesbiennes absolument occupées à incarner les attitudes qui les définissent. Roxanne Maillet est diplômée de l’École Nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et de l’École supérieure des arts – École de recherche graphique (ERG) de Bruxelles.

Découvrir +

En faisant des ponts entre les disciplines, Tom Hébrard s’applique à proposer une vision « transverse » de la société dans un temps où la remise en question du paradigme socio-technique est complète. Ses sujets de cœur sont la redirection écologique, la low-tech ou encore la convivialité. Par-là, il interroge nos manières d’être et de faire ensemble. L’art, espace populaire d’expression des imaginaires, lui permet une création déliée des contraintes du design et mobilisatrice. Le design, discipline omniprésente et discrète, permet de renouer avec les cahiers des charges et avec des actions politiques ou techniques. Produire des objets, travailler avec des institutions sont autant de moyens pour refonder les modes de vie et le quotidien. L’enseignement à l’école Boulle ou à Villette Makerz permet de transmettre et de penser aux métiers émergents et aux redirections à envisager dans les métiers d’art et dans le design notamment.

Découvrir +

« Oh les beaux camions » floqués par les étudiant.e.s de l’ÉSAD, nov. 2022

Une exposition itinérante, à ciel ouvert...

« Oh les beaux camions » est né d’un partenariat entre l’ÉSAD de Reims, le Grand Reims et le groupe Suez.
En tout, 27 véhicules roulant au BioGNV (gaz naturel) – inaugurés lors de la présentation par le Grand Reims et la Ville de Reims de leur Plan de sobriété énergétique, le 30 sept. 2022 – ont été habillés par les étudiant.e.s de 3e année option Art (2021-2022).
Ce projet témoigne du soutien de l’établissement en faveur de la candidature de la Ville de Reims « Capitale européenne de la Culture en 2028 ».
Les camions circuleront dans la ville et son agglomération durant 3 ans. 

Le podcast de l’émission de radio « Côté culture » France Bleu Champagne Ardenne (8 novembre) est à retrouver ici.
Avec Paloma Jan et Vincent Ineichen, accompagnés par leur professeur Cécile Le Talec.
 
Les étudiant.e.s et leur projet : 
📌Sacha BOUSQUET – VIES SILENCIEUSES OU MÉTAPHORE DE LA VIE QUOTIDIENNE
« Il s’agit d’une sculpture qui illustre une vérité vite oubliée : chaque jour des hommes et des femmes oeuvrent à préserver notre existence sur terre en collectant, recyclant et optimisant le traitement de nos déchets… »
📌Eva CHANOIR – POÈME NOMADE
« Enfants, on nous apprend à dessiner des lettres et non à écrire. Dans ce projet, j’ai souhaité décomposer un poème de Mallarmé pour en faire une nouvelle composition. Dans l’espace de l’image, un vers du poème est ainsi révélé, mais les mots prennent aussi une autre forme… Mon but est de faire circuler la poésie dans la ville. »
📌Youna DACHER – LA COLONNE SANS FIN
« J’ai empilé des vases « récupérés » pour construire une sculpture qui expose, dans l’espace urbain, sa fragilité. Un jeu d’assemblages se révèle à nos yeux dans une recherche d’équilibre complexe, inattendu et en mouvement. »
📌Isaac Elbaz – MERCI
« En entrant pour la première fois dans les locaux de Suez, j’ai été touché par les messages de remerciements placardés sur les murs. J’ai utilisé ces messages qui ont été écrits durant le confinement. Ces messages numérisés ont été la matière pour créer de multiples compositions. J’aimerais que les personnes qui ont adressé ces mots et dessins aux ripeurs puissent les revoir sur l’un des camions circulant dans leur quartier. »
📌Lou Favreau – FAÇADES
« La routine nous rend aveugle devant notre environnement quotidien. J’aimerais voir les pierres bouger et les façades se déplacer, la cathédrale venir me saluer quand je rentre me coucher. J’aimerais imaginer les ripeurs à chaque virée se demander devant quel édifice ils vont travailler… »
📌Clara-Louise HOFFSAES – PAYSAGES
« Ici, la main dessine une forme qui survit à l’épreuve du temps. Un tronc immémorial s’alanguit sous nos yeux. »
📌Vincent INEICHEN – L’AIR DU TEMPS ET CRISTAUX
« Il y a dans les zones industrielles une intemporalité manifeste. Il y a parfois des objets qui brillent et qui s’effacent rapidement dans le paysage urbain. Deux structures sont présentes, proches et éloignées à la fois. Cristaux et humus sont tous deux chaotiques et ordonnés. Le beau et le repoussant peuvent émerveiller en fonction du regard que l’on porte sur eux. Ainsi vivent les bijoutiers et les ripeurs… »
📌Hugo TITELEIN – VOIES
« J’ai retracé les axes de plusieurs quartiers de Reims, d’Orgeval à Croix-Rouge, de Wilson à avenue de Laon, en passant par le centre-ville. J’ai créé des « chimères » en superposant des morceaux de plans de quartiers, afin de juxtaposer quartiers chics et populaires, de la périphérie vers le centre… Il faut voir ici une métaphore de l’énergie de la ville et de ceux qui y travaillent et la façonnent. »
 
 
 
 

Parution de « Comment devient-on créateur.rice ? » (juin 2022)

Comment devient-on créateur.rice ?, sous la direction d’Anaël Pigeat, Paris, éditions Les Presses du réel, juin 2022. Préfacé par Raphaël Cuir.

L’ouvrage : Un livre pour aborder autrement ce qui s’enseigne et s’apprend en école supérieure d’art et de design. À travers cette (immense) question « Comment devient-on créateur / créatrice ? », ce livre tente de transmettre un état d’esprit, ce souffle de liberté, de création, d’exploration, d’innovation que les écoles entretiennent et chérissent. Aider les jeunes qui envisagent des études artistiques à s’y projeter, leur proposer une incitation, voire une invitation. Accompagner celles et ceux qui suivent déjà un cursus artistique comme celles et ceux qui les construisent dans l’interrogation sur leur pratique.
Du témoignage à la réponse spéculative ou graphique, voire humoristique, enseignants et étudiants répondent de manière forcément personnelle et de l’intérieur, c’est-à-dire depuis l’école (ou tout juste sortis, le diplôme en poche).
Pour enrichir le regard et échapper à l’entre-soi, il était indispensable d’ajouter des paroles extérieures qui connaissent bien le monde des écoles supérieures d’art et de design (pour en être issu, y avoir enseigné et/ou les avoir dirigées). Marc Partouche revient sur la généalogie des écoles d’art et leur genèse, en réaction à une forme d’enseignement artistique sclérosée au XIXe siècle et souligne l’importance des artistes dans le développement d’alternatives. Arnaud Labelle-Rojoux rappelle que les écoles d’art et de design sont des lieux de production où la technique joue un rôle fondamental, pourvu qu’elle reste articulée à l’expérimentation et à la réflexion critique. Matali Crasset nous ouvre les coulisses et prémisses de son devenir designer, de l’enfance rurale à l’ENSCI-les ateliers en passant par Berlin et Vienne. Interrogé par Anaël Pigeat, Ange Leccia revient sur son parcours, des premières années en Corse au Pavillon du Palais de Tokyo, les rencontres avec des intercesseurs, avant de le devenir lui-même. Peut-être qu’on devient créateur / créatrice, quand on ne peut se satisfaire du monde comme il est, dans l’irrépressible désir de voir d’autres formes apparaître. Peut-être qu’on devient créateur / créatrice pour interroger quand même l’impérieux « Parce-que » de l’art, et de toute forme de création, comme le montre les travaux des diplômés du DNSEP (Master) dans le dernier chapitre.

À propos de la directrice de publication :
Anaël Pigeat est critique d’art, rédactrice en chef de la revue artpress.

Avec les contributions de Raphael Cuir, Marc Partouche, Arnaud Labelle-Rojoux, Matali Crasset, Ange Leccia…

Acheter Comment devient-on créateur.trice ? en ligne

  • Prix : 24€
  • Paru en juin 2022
  • Édité par Les Presses du réel en coproduction avec l’ÉSAD de Reims
  • Conception graphique : Studio Muro
  • 14,5 x 21 cm (relié, couv. toilée), 296 pages (ill.) 

    ISBN: 978-2-37896-313-2

Parution de « Le Chanvre, matière à transitions » (avril 2022)


Le Chanvre – matière à transitions, Design, Territoire, Écologie, sous la direction d’Elisabetta Bucolo et de Véronique Maire, Paris, Éditions LOCO, mai 2022. Préfacé par Dominique Bourg. Postface par Raphaël Cuir.

L’ouvrage : Venant combler un manque de références en la matière, cet ouvrage offre une approche globale, transversale, et multi-située du chanvre, rendant compte d’un enchevêtrement de problématiques. Un objet de recherche que se partagent aujourd’hui les designers, les ingénieurs, les agronomes, les sociologues, les historiens, mais également les étudiants, les enseignants, les collectivités locales ou encore les agriculteurs, les coopératives, les professionnels de la construction, du textile, de l’agro-alimentaire, etc. Ils sont tous rassemblés ici à travers textes, analyses, entretiens, témoignages et photographies.
Cet ouvrage, riche dans ses contenus et ses formats, écoute les acteurs qui manipulent cette plante ou matière au quotidien ou ceux qui travaillent à sa valorisation et questionne ainsi ses représentations. Il donne à voir la manière dont des étudiants en design s’emparent de la matière pour la faire devenir objet, en présentant notamment les outils et supports développés par des étudiants de l’ÉSAD de Reims. Il contribue, in fine, à comprendre l’insertion du chanvre au monde tant d’un point de vue économique, politique, social qu’environnemental.

À propos des directrices de publication : 
Elisabetta Bucolo est sociologue, maîtresse de conférence au Cnam et membre du Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Lise/Cnrs) à Paris. Elle dirige le master Intervention et développement social : économie social et solidaire. D’origine italienne, après une maîtrise en sciences politiques et un DEA à l’EHESS, elle as discuté sa thèse de doctorat en 2011 au Cnam et complété son parcours académique par un post doctorat à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne sur « Les innovations sociales dans les services sociaux ». Aujourd’hui, ses recherches s’inscrivent dans le courant de la sociologie économique et portent sur : l’économie sociale et solidaire ; les innovations sociales ; les initiatives citoyennes de transition écologique, les mouvements citoyens contre la criminalité. Pour la chaire IDIS de l’ÉSAD de Reims, elle intervient depuis 2018 auprès des étudiants du master 1 Design objet, notamment sur la question de l’innovation sociale. 
Véronique Maire est designer et enseignante à l’ÉSAD de Reims. Au sein de cette dernière, elle est impliquée dans le programme de recherche fondateur sur l’autoproduction, qui s’inscrit dans l’unité de recherche Formes de l’innovation sociale. Depuis 2015, elle est titulaire de la chaire IDIS. Son rôle est d’animer, de fédérer et de médiatiser les différentes actions de la chaire IDIS et de mener des projets de recherche avec les étudiants de master Design objet. En 2018, elle a publié, en codirection avec Emeline Eudes La Fabrique à écosystèmes. Design, Territoires et Innovation sociale (éditions Loco). 

Avec les contributions de Pierre Amadieu, Jérémie Bastien, Kristell Blache-Comte, Nathalie Blanc, Dominique Bourg, Brigitte Chabbert, Rémy Chorda, Raphaël Cuir, Arnaud Day, Romain Debref, Mathieu Ebbesen-Goudin, Nathalie Fichaux, Antoine Gallos, Bernard Kurek, Bertrand Lacoste, Thibaut Lecompte, Christine Leconte, Pascal Mortoire, Xavier Moulin, Manuel Orhant, Simon Remy, Jean-Hugues Renault, Aline Riehl, Aliénor de Rouffignac, Claire Salembier, Yannic Santandreu, Marie-Laurence Sapin, Manon Scellier, Catherine Virassamy, Franck-Dominique Vivien, Florence Wuillai et les étudiants de l’ÉSAD de Reims. 

Acheter Le Chanvre, matière à transitions en ligne

  • Prix : 22€
  • Publié par les éditions Loco en coproduction avec l’École supérieure d’art et de design de Reims
  • 14 x 21cm, 200 pages 
  • 60 reproductions en quadrichromie, broché
  • Conception graphique : Danish Pastry Design / Christian Kirk-Jensen
    ISBN: 978-2-843140-51-8

Parution de « EKES Écoféminisme(s) et art contemporain », en vente à partir de sept. 2022

EKES Écoféminisme(s) et art contemporain, sous la direction de Rozenn Canevet, Camille Froidevaux-Metterie, Paris, éditions Les Presses du réel, en coproduction avec l’ÉSAD de Reims, novembre 2022. Préfacé par Raphaël Cuir.  

Lancement 
lundi 5 décembre 2022, 19h-21h,
Lafayette Anticipations – Fondation Galeries Lafayette
9, rue du Plâtre F-75004 Paris
entrée libre
À l’occasion du lancement du premier numéro de la nouvelle revue d’Art et Sciences sociales EKES (EarthKeeping EarthShaking) consacré aux écoféminisme(s) et à l’art contemporain, Rozenn Canevet, historienne de l’art, Camille Froidevaux-Metterie, philosophe, co-directrices de l’ouvrage, Anaïs Tondeur, artiste et les graphistes A&A (Amélie Blachère et Antoine Sigur) avec Brice Domingues seront en discussion avec Madeleine Planeix Crocker, curatrice associée à Lafayette Anticipations.
Plus d’infos ici

L’ouvrage : La collection EKES (EarthKeeping EarthShaking) en Art et Sciences sociales diffuse les recherches du programme éponyme porté par l’ÉSAD de Reims au sein du master Art depuis septembre 2020.
 « EarthKeeping EarthShaking » reprend le titre du 13e numéro du magazine américain Heresies : A feminist publication on art and politics. Portée par leHeresies Collective fondé à New York en 1976, l’aventure éditoriale de cette publication durera de 1977 à 1993. Intituler aujourd’hui le programme de recherche « EKES » (EarthKeeping EarthShaking), c’est poser l’hypothèse d’un renouveau de l’habitabilité du monde du point de vue des artistes dans une perspective convergente de l’histoire politique, des humanités environnementales et de l’histoire de l’art. C’est aussi vouloir interroger un autre rapport au monde vivant, considéré non plus comme un tout mais comme une multitude. Un rapport plus collaboratif que séparatif pour favoriser l’échange, la transmission, l’altérité. À rebours d’un rapport de prédation, de domination et de hiérarchisation, tant sur les ressources naturelles que sur les femmes, le programme de recherche EKES soutient une posture de l’artiste qui n’impose plus une manière de voir, de faire, mais qui va revisiter son milieu de vie à travers son extériorité, son altérité, et son autonomie.

À propos des directrices de publication:
Rozenn Canevet enseigne la théorie et l’histoire de l’art à l’ÉSAD de Reims où elle dirige les programmes de recherche du master Art. Dans ce contexte, elle signe la direction de l’ouvrage Artist-Run Spaces Around and About (Les presses du réel, 2018). À partir de 2020, elle dirige le programme de recherche EKES sur les écoféminismes, la relation à la terre et la vivacité écologique dans l’art contemporain. Par ailleurs, elle intervient régulièrement à l’École Supérieure d’Art et du Paysage de Versailles depuis 2017.
Camille Froidevaux-Metterie est spécialiste de l’histoire et de la pensée féministes. Ses recherches sont consacrées aux thématiques corporelles féminines dans une perspective phénoménologique qui pense le corps des femmes entre aliénation et émancipation. Elle est l’autrice de La révolution du féminin (2015, Folio 2020), Le corps des femmes. La bataille de l’intime (2018, Points 2021), Seins. En quête d’une libération (2020, Points 2022) et Un corps à soi (Seuil).

Avec les contributions de : Raphaël Cuir, Rozenn Canevet, Virginie Maris, Julie Crenn, Benedikte Zitouni, Marie Léa Zwahlen, Myriam Ziehli, Tiphaine Calmettes, Camille Froidevaux-Metterie, Anaïs Tondeur, Marine Legrand, Julie Michel, Madeleine Planeix-Crocker, Leïla Barkaouï, Julie Gorecki, Myriam Bahaffou.

 

Acheter EKES en ligne

  • Prix : 20€
  • Paru en septembre 2022
  • Publié par les éditions des Presses du réel en coproduction avec l’École supérieure d’art et de design de Reims
  • Conception graphique : Amélie Blachère et Antoine Sigur
  • 22 x 28 cm (broché) 144 pages (ill.)

    ISBN: 978-2-37896-352-1

Parution de « Design & culinaire : une culture en mouvement », en vente à partir du 17 nov. 2022

Design & culinaire : une culture en mouvement, sous la direction de Germain Bourré, Julie Rothhahn, Paris, éditions Menu Fretin, novembre 2022. Préfacé par Léo Mariani.

L’ouvrage : Cet ouvrage invite à découvrir et à comprendre le Design & Culinaire. 
Il relate les activités de recherche du master Design & Culinaire de l’ÉSAD de Reims en s’appuyant sur les projets de design et les formes produites ces dix dernières années au sein de l’école, tout en faisant émerger les réflexions qui se tissent autour. 
Des contributions extérieures de chercheurs et de professionnels viennent apporter des regards pluriels sur la discipline et sur sa capacité à produire du sens au sein même de ses productions plastiques.
Le Design & Culinaire repose sur la capacité à lier de manière créative et consciente, par le travail de la forme, tout ce qu’englobe le champ de l’alimentation.

Cette publication montre en quoi la considération du vivant constitue la pierre angulaire du Design & Culinaire. Cette base de réflexion amène à remettre en question nos actions, nos gestes et nos postures, puisque le vivant pose, de fait, la question de l’altérité, de l’attention à l’autre. La deuxième partie de l’ouvrage se consacre à cette question. Se nourrir de l’autre, c’est s’efforcer à trouver une possibilité de dialogue entre des entités n’ayant pas toujours de langage commun. En travaillant à créer de nouvelles relations, de nouvelles manières de lier ce qui constitue l’alimentation, de nouvelles temporalités aussi, le Design & Culinaire ne peut ignorer la question des effets de sa pratique, voire des impacts de ce qu’il produit, et parfois, fait consommer. La dernière partie s’intéresse ainsi aux manières de faire table autrement pour demain, dans une approche prospectiviste tout en interrogeant une pensée d’un « juste avenir ». Elle invite à cheminer vers la proposition d’un renouvellement de la relation que nous portons au monde.

À propos des directeurs de publication : 

Germain Bourré est responsable du master Design & Culinaire à l’ÉSAD de Reims. Au service de l’alimentation de demain, il accompagne agriculteurs, industriels, chefs ou grandes maisons en posant le verbe et le dessin à l’échelle du mets comme à celle de l’architecture.
Julie Rothhahn co-coordonne le master Design & Culinaire de l’ÉSAD de Reims. Elle pose un regard de designer sur le comestible qui devient matériau à modeler, mettre en scène, auquel on donne du sens.
 
Contributeurs et contributrices : 
Olivier Assouly, Kristell Blache-Comte, Christophe Blandin-Estournet, Fabrice Bourlez, Germain Bourré, Gilles Fumey, Léo Mariani, Laurence Mauderli, Pierre Sanner, Marc-André Selosse, Laura Spencer, Benjamin Stoz. 
Dont étudiant.e.s : Sarah Bencherif, Alexandre Benetas, Perrine Bettin, Mélanie Boissé, Capucine Brice, Margot Carlier, Justine Chemin, Chloé Chevron, Agathe Crouxinoux, Juliette Delarue, Agathe Gerbaud, Pernelle Roux, Vincent Terranova, Nemo Thomas, Emma Vergne, Jeonghee Yoo.
 

Acheter Design & Culinaire, une culture en mouvement en ligne

  • Prix : 25€
  • Parution le 17 novembre 2022
  • Publié par les éditions Menu Fretin en coproduction avec l’École supérieure d’art et de design de Reims
  • Mise en page : Charlène Leroy
  • Photo de couverture : Mélanie Boissié
  • 160 pages 
    ISBN: 978-2-38244-055-1

« Comment devient-on chercheur.euse / créateur.rice ? », mercredi 30 nov. 2022

Un événement à l'attention des étudiant.e.s de l'ÉSAD, des prépas art, de Neoma Business School et de l'URCA. Mercredi 30 novembre 2022, 10h-12h30, Auditorium de Neoma Business School, 59 rue Pierre-Taittinger - Reims.

Quatre anciens étudiant.e.s de l’ÉSAD témoignent de leur parcours professionnel.
Une matinée d’échanges éclairante pour nos étudiant.e.s…
Avec Victor Bois, Corentin Loubet, Aline Riehl et Thomas Schmahl.

Exposition « Tous corps d’états » et remise du prix Prisme 2022, vernissage lundi 17 oct, à 19h30

TOUS CORPS D'ÉTATS, du 18 au 28 octobre 2022, à La Fileuse, friche artistique de la Ville de Reims. L'exposition des diplômé.e.s du master Art 2022.

Affiche de l'exposition Tous corps d'états

L’École Supérieure d’Art et de Design (ÉSAD) de Reims – avec les soutiens de la Ville de Reims, du Grand Reims, de la Région Grand Est et du ministère de la Culture, et en partenariat avec La Fileuse, friche artistique de la Ville de Reims – présente « Tous corps d’états », l’exposition des diplomé·e·s du master Art 2022, à La Fileuse, du 18 au 28 octobre 2022.
Le prix Prisme, 9e édition, sera remis à l’un.e des étudiant.e.s lors du vernissage de cette exposition auquel notre établissement a le plaisir de vous convier. Un rendez-vous culturel incontournable pour la ville de Reims et sa jeune création contemporaine !
En accès libre et gratuit pour tous les publics.

Les diplômé.e.s : 
Samuel ALLOUCHE
Lucie BAZIN
Charly BECHAIMONT
Clara DAUMARS
Cécile DIEUDONNÉ
Aurélie JOUANEN
Olivia TALLEUX
Julien VALLÉE

Livret d’exposition à télécharger ici

Tags: , ,

Journées d’étude : Cheminements chanvriers dans le Grand Est, oct 2022

Journées d'étude les jeudi 6 et vendredi 7 octobre 2022, de 14h à 17h, à l'Auditorium de la Médiathèque Jean-Falala, 2 rue des Fuseliers, Reims. Entrée libre, ouvert à toutes et tous.

Durant ces journées d’étude, il vous est proposé de découvrir le dynamisme de la filière du chanvre à l’échelle d’une région, le Grand Est. À la fois territoire d’initiatives agricoles, de projets productifs et d’innovations en recherche et développement, le Grand Est concentre un vivier et une diversité d’acteurs et de structures engagés dans la filière du chanvre. Ce sont ces acteurs et ces structures que ces journées réunissent aujourd’hui.

Un premier temps d’échange permettra de « penser » certains verrous qui peuvent ou ont pu freiner le développement de la filière. Ce premier volet mettra également l’accent sur des collaborations nouvelles et structurantes, capables de faire évoluer le territoire, voire de le positionner comme pierre angulaire des transitions écologiques et sociales. Un second temps abordera la part active que jouent la recherche et la formation dans cette dynamique territoriale, qui doit être encore renforcée.

L’enjeu de ces journées est de prolonger la réflexion menée autour du chanvre, de cerner les effets des projets et initiatives développés à l’échelle d’une région, de saisir l’importance d’une construction collective et co-portée, enfin d’ouvrir des perspectives…

Programme complet à télécharger ici

Exposition Design’R, sept 2022

DESIGN'R au Cellier du 17 septembre au 9 octobre 2022. L'exposition des diplômé.e.s des masters Design 2022.

Programmée chaque année, à la rentrée de septembre, Design’R est l’exposition des projets des diplômé.e.s des masters Design de l’ÉSAD de Reims. L’un des temps forts de l’établissement !
Vous découvrirez 18 démarches originales qui questionnent, suscitent l’imagination et réveillent l’esprit de poésie, tout en conjuguant humour et réflexion critique.
Vernissage vendredi 16 septembre au Cellier, 4 bis rue de Mars, à partir de 18h30

Les diplômé.e.s :

Design objet & espace 
Lucie BOREL
Justine DUCHÈNE 
Virgil EL HADEUF
Stanislas FRADIN
Tamar GOURMAUD
Chloé MORENO
Jeanne VENTURA
Emma WATTIAU

Design graphique & numérique
Guillaume ANDRES
Amélie BLACHÈRE
Grégoire GAMICHON
Laurie PAOLIN
Hoyam MRAIZIKA
Antoine SIGUR

Design & culinaire
Bérangère BRAULT
Capucine BRICE
Chloé CHEVRON
Emma VERGNE

Livret d’exposition à télécharger ici

Parution de « Corps connectés. figures, fragments, discours » (juin 2022)

« Corps connectés. figures, fragments, discours », sous la direction d’Armen Khatchatourov, Olaf Avenati, Pierre-Antoine Chardel et Isabelle Queval vient de paraître aux Presses des Mines.

L’ouvrage :

« Nos corps sont désormais inscrits dans les flux de données. Nos nouvelles expériences sensorielles, de déplacement ou d’être ensemble sont amplement modifiées à l’ère de l’hyper-connexion et du Big Data. Mais comment cette nouvelle manière d’envisager nos corps (de notre corps propre au corps social) se traduit-elle ? Quel impact cette condition numérique a-t-elle sur nos vies ? C’est à ces questions que le présent ouvrage s’intéresse, au fil des contributions issues de domaines variés, tels que l’art, le design, la philosophie, la sociologie ou la psychologie, en ouvrant des voies d’analyse aussi hétérogènes que complémentaires. Il s’agit par-là d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion critique, herméneutique et sociétale sur la manière dont nos subjectivités sont affectées par la mise en données de nos corps.»

 

couverture publication corps connectés

Visuel: Discontrol Party #3. Dispositif festif interactif, 2009-2018, conçu et réalisé sous la direction de Samuel Bianchini. micadanses, Paris, février 2018. Photo : © Alain Declercq

À propos des auteurs :

  • Armen Khatchatourov est ingénieur et philosophe de formation, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la communication à l’Université Gustave Eiffel, membre du laboratoire DICEN-IdF et directeur adjoint de la revue Études Digitales
  • Olaf Avenati est designer graphique et numérique, enseignant en Master et chercheur à l’ÉSAD de Reims, associé au Cluster d’excellence « Matters Of Activity » de l’Université de Humboldt (Berlin)
  • Pierre-Antoine Chardel est socio-philosophe, professeur et directeur du LASCO IdeaLab à IMT-BS, chercheur à l’IIAC (CNRS / EHESS), chercheur invité au Center Ethics and Law de l’Université de Roskilde (Danemark).
  • Isabelle Queval est philosophe, professeure des universités à l’INSHEA, titulaire de la chaire UNESCO « Handicap, Éducation et Numérique »

Contributions :

Serge Tisseron, Olivain Porry, Samuel Bianchini, Florent Levillain, Hélène Jeannin, Jacques Athanase Gilbert, Laurent Bonnotte, Franck Cormerais, Béatrice Lartigue, Béa Arruabarrena, Olivier Peyricot, Marine Rellinger, Thierry Vila et Bernard Stiegler.

Acheter Corps Connectés en ligne

  • Prix version papier : 29,00 € — édition PDF : 20 € 
  • Corps connectés. figures, fragments, discours
  • édité en juin 2022 aux Presses des Mines
    dans la collection Sciences de la matière
  • Format 16 x 24 cm, 200 pages, Couverture Broché, 340 g. 
    ISBN: 9782356717658 
    SKU: 9782356717658 
Tags: , ,

Journées Portes Ouvertes | Samedi 22 janvier 2022

Faut-il savoir dessiner pour entrer à l’ÉSAD de Reims ? Comment devient-on designer ? Qu’est-ce que le Design & Culinaire ? Comment se déroule le cursus? À quels diplômes prépare l’école ? Quels débouchés après l’ÉSAD de Reims ? Autant de questions auxquelles vous trouverez réponses en participant à notre Journée Portes Ouvertes le samedi 22 janvier 2022 de 10h à 18h !

De l’art et du design à tous les étages ! Visite en accès libre dans les salles et les ateliers (bois, métal, céramique, prototypage, studio photo, etc.) pour découvrir les travaux des étudiant.e.s, de la première année aux années master. À cette occasion, vous pourrez rencontrer et échanger avec les étudiant.e.s et leurs enseignant.e.s (artistes, designers et théoricien.ne.s). Toutes les disciplines enseignées à l’école seront représentées : l’Art, le Design & Culinaire, le Design graphique & numérique, et le Design objet & espace. 

Conférences ! Des présentations du cursus et de la formation seront ouvertes au public sous forme de conférences données par les enseignant.e.s. Mais aussi des séances d’information sur les conditions et modalités d’accès au concours, ainsi que sur les commissions d’équivalence pour une entrée en 2e ou 4e année. 
10h30 → Présentation de la 1ère année, et des conditions et modalités d’entrée à l’ÉSAD de Reims
11h30 → Présentation des masters
14h15 → Présentation de la 1ère année, et des conditions et modalités d’entrée à l’ÉSAD de Reims
15h30 → Présentation des masters
16h15 → Présentation de la 1ère année, et des conditions et modalités d’entrée à l’ÉSAD de Reims

Passionné.e.s d’art et de design, rendez-vous le samedi 22 janvier 2022 au 12 rue Libergier (51 100 Reims) ! 

Pour consulter la FAQ de l’ÉSAD de Reims, cliquez ici

L’ÉSAD de Reims fait peau neuve !

Nous avons le plaisir de vous dévoiler la nouvelle identité visuelle de l’ÉSAD de Reims.
Nouveau logo, nouvelle typo et nouvelles couleurs !

 

  

 

Un logo lisible et dynamique
Ce logo, qui reprend le nom de l’école inscrit en toutes lettres, témoigne de son appartenance au réseau national des écoles supérieures d’art et de design. La typographie variable permet des jeux typographiques et une version animée du logo.
 
Une typo unique et originale
La Ruda est une typographie contemporaine sans empattements. 
Son dessin se distingue des typographies linéales classiques par des subtilités qui viennent briser la monotonie des lettres en y apportant rondeur, générosité et une pointe d’excentricité.

Une palette de 4 couleurs jeunes et fraîches
Ces 4 couleurs vives – bleu, vert, orange et rose – créent une gamme fraîche et dynamique. L’utilisation de couleurs dans l’identité de l’école apporte jeunesse et vivacité à son caractère institutionnel.

Un principe photographique
L’assemblage de photographies fait partie intégrante de la nouvelle charte graphique. Il donne à voir aux publics les productions des étudiant.e.s, met en avant l’ouverture de l’école et sa capacité à faire dialoguer ses différentes sections par des associations visuelles singulières.

 

Pour vous donner une idée plus concrète de cette nouvelle identité visuelle, nous vous présentons en avant première l’affiche de l’exposition Design’R, exposition des diplômé.e.s des masters Design, qui aura lieu du 17 septembre au 17 octobre 2021.

 

Cette nouvelle identité visuelle a été réalisée par le Studio Muro. Fondé en 2018, ce studio de design graphique et de direction artistique est composé de Claire Mucchielli et Camille Rodrigues, deux anciennes étudiantes de l’ÉSAD de Reims. 

Post-Diplôme IDEE — Innovation, Design et Entrepreneuriat engagé

Un nouveau post-diplôme élaboré par l'ESAD de Reims, Institut Mines-Télécom Business School et Télécom SudParis pour apprendre en mode projet à co-créer, développer et prototyper en équipe interdisciplinaire.

Formation interdisciplinaire post-diplôme : IDEE – Innovation, Design et Entrepreneuriat Engagé

Durée : 1 an (1 semestre académique + 1 semestre de stage)

Précédemment connu sous l’acronyme Id-DIM (Inventivités Digitales. Designer, Ingénieur, Manager), IDEE est un programme de formation inter-écoles co-créé par l’ÉSAD de Reims, l’Institut Mines-Télécom Business School & Télécom SudParis / IMT, en partenariat avec Le Cube et SIANA. Le programme réunit des designers, des ingénieurs et des managers en équipes. Ce programme s’inscrit dans le cadre de la Chaire “Inventivité Digitale”, première chaire d’enseignement dédiée à la créativité numérique, portée par l’Institut Mines-Télécom Business School, en partenariat avec Télécom SudParis et l’ÉSAD de Reims, et soutenue par Davidson Consulting, SIANA, Le Cube et la Fondation Mines-Télécom.

Les personnes suivantes peuvent postuler :

  • Diplômé·e·s d’un DNSEP ou d’un Master en Design (design graphique / design de caractères / design numérique / design objet / design produit / design d’espace / design textile / design sonore…).
  • Ingénieur·e·s et manageur·euse·s du réseau des écoles de l’Institut Mines-Télécom ayant validé leurs crédits de Master 1.

Le premier semestre est organisé en 4 UE (unités d’enseignement)

  • UE Pratique du projet en groupe interdisciplinaire  : Identifier les enjeux sociétaux du contexte, s‘inspirer, découvrir, approfondir, expérimenter et prototyper, décrire et partager.
  • UE Pratiques et enjeux du design : Observer et analyser les usages et les utilisateurs, concevoir et tester des solutions pratiques et esthétiques, donner forme au projet.
  • UE Entrepreneuriat et gestion de projet : *Imaginer, concevoir et gérer un projet innovant, durable, éthique et inscrit dans la société.
  • UE Pratiques technologiques actuelles : Comprendre, choisir et utiliser les technologies émergentes

Les étudiant.e.s créent en équipe un projet écologiquement et socialement responsable. L’accent est mis sur la co-création, l’éthique, l’efficacité des méthodes et technologies utilisées, et l’attention portée au contexte et aux bénéficiaires du projet. Une série de cours accompagne la pratique du projet : anthropologie des usages, pratiques et méthodes de prototypage, gestion éthique et responsable des projets, technocritique, IA, data, etc. Des rencontres avec des professionnels du numérique sont proposées, des grandes entreprises aux tiers lieux. Le semestre se termine par une présentation publique au Cube, centre d’art numérique.

Le deuxième semestre d’immersion professionnelle est consacré à un stage en entreprise et à la rédaction d’un mémoire.

Lié au projet professionnel de chaque participant·e·s, le stage se déroule dans l’entreprise ou l’organisation de son choix, avec la validation des tuteur·rice·s de la formation. Les réseaux d’entreprises partenaires des 3 écoles fondatrices du programme sont accessibles à tou·te·s. Rédigé pendant la période de stage, le mémoire est destiné à approfondir une question. Il fait l’objet d’un encadrement méthodologique.

La formation IDEE — Innovation, Design et Entrepreneuriat engagé, réunit des designer·euse·s, des ingénieur·e·s et des manager·euse·s concerné·e·s par les dimensions éthique et responsable de l’innovation, pour questionner les nouvelles technologies à l’aune des nécessaires transformations de nos façons d’habiter le monde. Ces questions contemporaines étant par nature complexes, elles engagent un mode de travail collectif, interdisciplinaire et inventif, à même de repenser et de déplacer nos modes de faire et de nous permettre de repositionner nos façons de pratiquer nos métiers, en cohérence avec le monde contemporain. C’est pourquoi la formation IDEE accentue ce positionnement en 2023-2024.

La formation est multi-écoles et ouverte aux différents profils suivants dans la limite de 18 étudiants :

  • 6 Ingénieurs de Télécom SudParis, en dernière année
  • 6 Managers de l’Institut Mines-Télécom Business School, en dernière année
  • 6 Designers titulaires d’un DNSEP (niveau MASTER) depuis moins de 3 ans, dans une des disciplines suivantes: objet / espace / graphique / numérique, issu·e·s de l’ÉSAD de Reims, d’autres écoles supérieures d’art ou de formations universitaires équivalentes.

FICHE PRATIQUE DE LA FORMATION

  • Durée : 1 an. Elle est organisée selon le principe suivant : un semestre académique en mode projet (370 heures d’enseignement) suivi d’un semestre de stage en entreprise.
  • 1er semestre académique (rentrée à la mi-septembre 2024) organisé autour de projets en groupe interdisciplinaire ; étayé par 3 modules d’enseignements en Design, Ingénierie et Management (voir le programme de la formation)
  • 2e semestre de stage (débute à partir du 1er février) : Vous choisissez librement votre stage. Le career center du campus vous aide si vous le souhaitez à trouver un stage dans leur réseau d’entreprises du secteur du numérique. Un mémoire est également produit durant ce semestre.
  • Lieux : dans les locaux des écoles partenaires IMT-BS et TSP à Evry, à l’exception d’un workshop d’une semaine à l’ÉSAD de Reims et d’une semaine de workshop au Cube Garges.
  • Certification : Ce post-diplôme est achevé par un certificat de participation, co-signé par les trois écoles fondatrices.
  • Coût de la formation : 900 € + 55 € frais d’inscription

La formation est multi-écoles et ouverte aux profils suivants :

  • Designer·euse·s titulaires d’un DNSEP ou diplôme de grade Master en Design (graphique / objet / produit / espace / numérique / textile…) depuis moins de 4 ans.
  • Ingénieur·e·s de Télécom SudParis, en dernière année de Master
  • Manager·euse·s de l’Institut Mines-Télécom Business School, en dernière année de Master

VOTRE CANDIDATURE EN 4 ÉTAPES

Pour une entrée en 2024-2025

1/ Complétez le formulaire de préinscription https://ganesh.esaddereims.fr/inscription

2/ Envoyez votre dossier personnel 

3/ Réglez le montant de pré-inscription

  • Par 1 chèque d’un montant de 55 €, libellé à l’ordre de « ÉSAD inscription »
  • ou par paiement en ligne sur Ganesh
  • ou par virement (contacter emeline.tourteaux@reims.fr pour recevoir notre RIB)

Dès les 3 éléments reçus, votre dossier est vu par une commission et en cas de présélection vous êtes recontacté·e pour un entretien.

4/ Entretien de sélection finale 

En cas de pré-sélection, vous êtes invité·e à participer à une session d’entretien en visio-conférence. L’entretien dure une vingtaine de minutes durant lesquelles vous exposez votre parcours et votre motivation à participer au programme dans le cadre d’une discussion avec un jury.

5/ En cas de sélection, votre inscription est confirmée après ouverture de votre dossier de scolarité et acquittement de vos frais d’inscription.

La date limite pour candidater est le lundi 2 septembre 2024 (inclus). 

A noter : les candidatures envoyées après le 26 juillet seront étudiées à partir du lundi 2 septembre.

Tags: , , , , , ,